Newsletters des énergies

Rachat par le secteur privé de la centrale de géothermie de la Guadeloupe

AFP
paru le 19 févr. 2016 à 10:11

Géothermie Bouillante (GB), première centrale de production d'électricité à partir de la chaleur du sous-sol en France, basée en Guadeloupe, est en passe d'être rachetée par l'un des leaders mondiaux du secteur, le groupe américain Ormat, pour lui permettre de financer son développement.

"C'est une opération dictée par le bon sens", a déclaré jeudi à l'AFP, Didier Gauthier, le directeur général de GB, encore détenue à 97,8% par Sageos, filiale du BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières) et par EDF. "La mission principale du BRGM est la recherche et non le développement d'un outil industriel. Le groupe, endetté, n'avait pas les moyens de son développement", a-t-il poursuivi, sans souhaiter préciser la hauteur de l'endettement.

Après un protocole d'accord début décembre 2015, d'ici à la fin du mois de février, une deuxième étape sera franchie dans l'opération de rachat avec la signature d'un nouveau document qui "marquera l'aboutissement des discussions. Resteront les clauses suspensives à lever", a précisé M.Gauthier. "Nous nous donnons jusqu'à la fin septembre pour parvenir au closing, c'est-à-dire à la remise des clés", a-t-il ajouté.

Ormat a déjà fourni de l'énergie géothermique dans 23 pays. Elle prendra la direction de GB en détenant tout d'abord 80% puis 85% des parts au bout de deux ans. Avec rachat des parts d'EDF et augmentation du capital. Les 17 agents travaillant sur le site conserveront leur emploi et leur statut des Industries électriques et gazières, a souligné la direction.

A l'horizon 2023, la puissance installée de la centrale est appelée à tripler pour atteindre 45 mégawatts. "Ormat va apporter son professionnalisme, plus de sécurité industrielle, d'efficacité", a dit M. Gauthier. "Cette acquisition représente une étape-clé dans l'exécution de notre plan stratégique d'étendre notre empreinte mondiale et d'augmenter notre porte-feuille", a indiqué par voie de communiqué le PDG d'Ormat, Isaac Angel. "GB sera une vitrine pour leur développement dans la Caraïbe", a conclu M. Gauthier.

En 2015, GB (10 millions d'euros de chiffres d'affaires) a produit 83 gigawattheures, couvant environ 4% de la consommation électrique locale pour une puissance installée de 14,75 mégawatts répartie entre deux turbines. Bouillante est située sur la côte ouest de la Basse-Terre, à proximité immédiate d'un ancien système volcanique et non loin du volcan de la Soufrière.

"L'exploitation a commencé il y a plus de 50 ans et la population n'a eu que des désagréments: odeur de soufre, vibrations, bruits", a détaillé le maire Thierry Abelli, soulignant les efforts de GB pour réduire ces nuisances. Il a appelé au vote d'une loi qui autoriserait l'application d'une redevance communale pouvant faire espérer à la ville de 7 500 habitants, 1,5 million d'euros en taxes.