Newsletters des énergies

Big Wall Vision : un panneau d’affichage de plus de 100 000 « cubes »

Big Wall Vision

Un petit prototype du panneau d'affichage « Big Wall Vision » est actuellement présenté à Montrouge. Ici, un panneau géant imaginé par la société. (©Big Wall Vision)

Une société française a mis au point une technologie d’affichage non lumineux permettant de modifier les visuels de panneaux aux très grands formats, tout en limitant la consommation d'énergie associée. Explications.

Un affichage non lumineux basé sur « le principe du pixel »

Sur les panneaux numériques lumineux, il est possible de changer à distance et à la demande les visuels s’affichant. La société Big Wall Vision a souhaité proposer le même service avec une technologie d’affichage non lumineux. Elle a ainsi imaginé des panneaux composés d’un assemblage de cubes dont la couleur peut être modifiée à distance.

Concrètement, chaque cube des panneaux « Big Wall Vision » mesure 37 millimètres de côté et contient un ruban en polypropylène sur lequel est imprimé un nuancier de 256 couleurs. Enroulé autour d’un axe, ledit ruban (qui mesure 2 m de long) peut se dérouler afin d’afficher la couleur souhaitée sur la face visible du cube. Un logiciel conçu par la société Big Wall Vision calcule automatiquement la couleur à afficher sur chaque cube afin de restituer une image d’ensemble à l'échelle du panneau (auquel l'information est transmise par le logiciel via Internet).

A l’image des pixels d’un écran lumineux, la mosaïque de couleurs des différents cubes permet ainsi d’afficher un visuel d’ensemble de son choix. Compte tenu de la taille des cubes, l’affichage est prévu pour des panneaux de très grands formats, de plus de 100 m(un panneau de 200 m2 serait composé de 115 200 cubes). Un recul de 30 m est en outre recommandé pour disposer d’une vision homogène de l’image. Le changement de visuel d’un panneau Big Wall Vision s’effectue en une minute environ selon la société et peut être programmé à l’avance.

Une économie d’énergie importante par rapport aux panneaux lumineux

Le grand avantage de cette nouvelle technologie est de permettre de modifier régulièrement les visuels des panneaux d’affichage avec une consommation d’énergie très réduite et sans qu’une intervention sur place soit nécessaire(1). Un panneau Big Wall Vision de 150 m2 changeant 10 fois d’image par jour consommerait près de 260 kWh par mois, c’est-à-dire près de 500 fois moins qu’un écran lumineux de taille similaire équipé de LED (dont la consommation est estimée à près de 130 MWh). La facture électrique mensuelle associée se limiterait à 39 euros dans le cas du panneau Big Wall Vision (avec un prix de l’électricité de 0,15 €/kWh).

L’investissement initial (installation comprise) d’un panneau Big Wall Vision serait « équivalent » à celui d’un écran LED, avec des frais de maintenance bien plus réduits (la durée de vie des rubans est estimée à 5 ans). Les modules constitutifs d’un panneau peuvent, selon les concepteurs de Big Wall Vision, être facilement désinstallés et réinstallés sur d’autres sites. Contrairement aux écrans numériques, les panneaux d’affichage Big Wall Vision ne permettent pas en revanche de diffuser des images animées.

Après de longs essais en laboratoire, la société Big Wall Vision vient d’entrer dans une phase de démarchage commercial et signale déjà l’intérêt de collectivités. Compte tenu de la taille des panneaux, les centres commerciaux, stades et parcs d’exposition constituent des clients « naturels » mais la société réfléchit actuellement à réduire la taille des cubes afin de toucher un marché plus large.

Affichage Big Wall Vision
Les différents « cubes » sont connectés entre eux par modules de 72 unités. Ici, deux cubes. (©Big Wall Vision)

parue le
Sources / Notes
  1. La consommation d'électricité associée au changement d’image d’un panneau Big Wall Vision coûterait « deux fois moins cher que réaliser un café avec une machine à capsule » selon la société.

Site de Big Wall Vision