Newsletters des énergies

« L’Arabie saoudite possède les plus importantes réserves de pétrole au monde »

Pétrole Venezuela

La compagnie nationale PdVSA (Petroleos de Venezuela S.A.) est le principal exploitant des réserves de pétrole du Venezuela. (©photo)

Les plus grandes réserves prouvées nationales de pétrole ne sont pas celles de l’Arabie saoudite, ni celles d’un autre pays du Moyen-Orient. C’est le Venezuela qui possède les plus importantes réserves au monde, principalement sous la forme de pétrole extra-lourd et de sables bitumineux.

Le Venezuela possède 300,9 milliards de barils de pétrole de réserves prouvées à fin 2015, soit 17,7% des réserves prouvées dans le monde(1). Suivent :

  • l’Arabie Saoudite (15,7% des réserves prouvées mondiales) ;
  • le Canada (10,1%) ;
  • l’Iran (9,3%) ;
  • l’Irak (8,4%).

L’essentiel des réserves vénézuéliennes est situé au sein de la ceinture de l’Orénoque(2) dans le nord du pays. Ces réserves sont principalement constituées de pétrole extra-lourd et de sables bitumineux à la forte viscosité. L’extraction et les traitements de ces deux types de pétrole « non conventionnel » nécessitent des techniques spécifiques coûteuses : traitement à la vapeur, utilisation de solvants pour fluidifier l’huile, etc. La prise en compte de ces ressources non conventionnelles comme réserves prouvées est assez récente (2007-2008).

La production vénézuélienne de pétrole reste limitée au regard des réserves nationales (10e producteur mondial). En 2015, le pays a produit 4 à 5 fois moins de pétrole que les États-Unis (1er producteur mondial) et l’Arabie Saoudite (2e producteur mondial). Le pays a un volume de production proche de celui du Mexique alors que ses réserves sont environ 28 fois plus importantes.

L’économie du Venezuela, membre de l’OPEP, dépend très fortement du pétrole qui lui fournit traditionnellement près de 95% de ses ressources liées à ses exportations. Face à la chute des cours du pétrole depuis le 2e semestre 2014, le pays connaît ainsi une crise économique majeure avec une inflation parmi les plus élevées au monde (+ 141,5% sur un an en septembre 2015) et un PIB attendu en recul de 8% en 2016 selon le FMI.

dernière modification le
Sources / Notes
  1. Données du BP Statistical Review 2016.
  2. L’Orénoque est un fleuve traversant le Venezuela et la Colombie.