Newsletters des énergies

La face cachée du numérique

  • Source : Ademe

Chaque heure, près de 1,6 milliard de mails sont échangés dans le monde (hors spam) et environ 180 millions de recherches sont effectuées sur Google. Les outils numériques sont devenus omniprésents au quotidien (ordinateurs, smartphones, objets connectés, etc.) et leur impact énergétique est loin d’être virtuel. Le numérique consommerait au total près de 10% de l’électricité mondiale.

Dans ce guide pratique mis en ligne le 15 juin, l’Ademe rappelle les différents postes de consommation de la « galaxie numérique » ainsi que ses effets sur l’environnement. Elle délivre également des conseils pratiques pour diminuer l’impact de sa consommation lié aux usages numériques (un autre ouvrage publié par l’Ademe détaille « les éco-gestes informatiques au quotidien »(1)).

L’Ademe délivre entre autres des ordres de grandeur sur les consommations électriques moyennes associées aux différents équipements numériques. Un ordinateur portable consomme par exemple 30 à 100 kWh par an, contre 2 à 7 kWh par an pour un smartphone. De nombreux gestes permettent de limiter cette consommation : ne pas laisser en permanence ses appareils en veille, désactiver certaines fonctions non utilisées, créer des favoris dans son navigateur pour éviter des recherches inutiles, etc.

La circulation et le stockage de données mobilise un ensemble d’équipements, dont une partie reste « immatérielle » pour de nombreuses personnes : routeurs, câbles, serveurs, unités de stockage, etc. Optimiser la taille des pièces jointes d’un message a ainsi un impact en matière de consommation énergétique, de même que le nombre de destinataires dudit message. La  conception des équipements et leur recyclage doivent par ailleurs être pris en compte pour avoir une vision globale de l’impact énergétique et environnemental de la sphère numérique.

Cette sphère continuer à progresser très rapidement et l’Ademe met en garde sur la surconsommation et la gadgétisation liées à certains appareils connectés. En 2017, près de 8,4 milliards d’objets connectés devraient être vendus dans le monde (+ 31% par rapport à 2016) selon une étude du cabinet américain Gartner.

Lire l'étude :
Consommation d'énergie du numérique