Newsletters des énergies

La précarité énergétique en Europe : approche comparative

  • Source : Rachel Guyet

« Rendre compte de la réalité de la précarité énergétique en Europe est une tâche délicate dans la mesure où il n’existe pas de définition commune au niveau européen, la responsabilité en étant laissée aux États membres » débute Rachel Guyet, docteur en sciences politiques et chargée de projet au CERI Sciences Po, dans son article consacré à la précarité énergétique en Europe.

En France, la précarité énergétique est définie par la loi comme la difficulté qu’éprouve une personne dans son logement « à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat ». Près de 13% des ménages français consacreraient ainsi plus de 10% de leurs revenus au paiement de leur facture d’énergie.

En termes statistiques, 3,9 millions des 28 millions de ménages en France seraient considérés en situation de précarité énergétique selon les dernières données de 2009. En Grande-Bretagne, le taux est plus alarmant dès lors que 4,5 millions de 26 millions de ménages britanniques seraient touchés en 2013. Comparer les statistiques de précarité énergétique entre pays européens reste toutefois délicat dès lors qu’elles recouvrent parfois des réalités différentes. Un rapprochement est pourtant nécessaire afin d’amorcer un ciblage de cette précarité au niveau européen.

Lire l\'étude :
La précarité énergétique en Europe : approche comparative