Newsletters des énergies

Pour un litre de carburant : la course des objets roulants non identifiés

Shell Eco-marathon 2016

Le prototype électrique « E Drive » de l’université technologique singapourienne de Nanyang a fini 3e de sa catégorie en parcourant 425 km avec 1 kWh. (©flickR-Shell)

L’édition asiatique du Shell Eco-marathon 2016 s’est tenue début mars à Manille, aux Philippines. Cette course réunit des équipes d’étudiants ingénieurs venant tester l’efficacité énergétique de véhicules futuristes construits par leurs soins. La compétition vise à mettre à l’honneur l’innovation en récompensant non pas la vitesse mais le nombre de kilomètres parcourus par les concurrents rapportés à un litre de carburant (ou à 1 kWh dans le cas des véhicules électriques).

Une grande variété de véhicules prend part à cette course, que ce soit dans la catégorie des « prototypes » ou des véhicules « urban concept » qui se rapprochent davantage des voitures actuellement en circulation. Les participants sont classés en fonction du carburant consommé par leurs véhicules : essence, gazole, biocarburant, électricité, hydrogène (via une pile à combustible), etc.

Le Shell Eco-marathon a historiquement été développé sur les continents américain et européen : l’édition américaine 2016 se tiendra à Détroit du 22 au 24 avril prochain tandis que celle européenne aura lieu à Londres du 30 juin au 3 juillet 2016. Précisons que les équipes françaises ont souvent bien figuré dans la compétition européenne, celles-ci ayant notamment remporté à 25 reprises la course en catégorie « prototype à essence », catégorie historique du Shell Eco-marathon.

Retour en images sur l’édition asiatique 2016 et sur quelques-uns des véhicules surprenants y ayant figuré.