Newsletters des énergies

Présentation de la centrale de cogénération biomasse de Biganos-Facture

L’usine de Smurfit Kappa où est installée la centrale de cogénération produit près de 475 000 tonnes de papier par an. (©Phototheque VEOLIA - Rodolphe Escher)La centrale devrait être alimentée par près de 503 000 tonnes de biomasse : des résidus de l’usine mais aussi des branches ou du bois de récupération. (©Phototheque VEOLIA - Rodolphe Escher)La biomasse est dessablée et broyée avant d’être valorisée comme combustible dans la chaudière. (©Phototheque VEOLIA - Rodolphe Escher)La biomasse transite jusqu’à la chaudière où elle est brulée pour produire de la vapeur haute pression (120 bars à 520°C). (©Phototheque VEOLIA - Rodolphe Escher)La vapeur à haute pression issue de la chaudière haute de 40 mètres est ensuite détendue dans 2 turboalternateurs qui devraient produire 420 GWh par an, soit l’équivalent de la consommation d’une ville de 40 000 habitants. (©Phototheque VEOLIA - Rodolphe Escher)La vapeur à basse pression (issue de la détente) est récupérée et notamment utilisée par l’usine de papeterie pour sécher le papier. (©Phototheque VEOLIA - Rodolphe Escher)La mise en service de la centrale de cogénération à Facture Biganos a entraîné la création de 94 emplois directs : 24 sur le site et 70 assurant l’approvisionnement de la biomasse. (©Phototheque VEOLIA - Rodolphe Escher)

L’usine de Smurfit Kappa où est installée la centrale de cogénération produit près de 475 000 tonnes de papier par an. (©Phototheque VEOLIA - Rodolphe Escher)

La centrale devrait être alimentée par près de 503 000 tonnes de biomasse : des résidus de l’usine mais aussi des branches ou du bois de récupération. (©Phototheque VEOLIA - Rodolphe Escher)

La biomasse est dessablée et broyée avant d’être valorisée comme combustible dans la chaudière. (©Phototheque VEOLIA - Rodolphe Escher)

La biomasse transite jusqu’à la chaudière où elle est brulée pour produire de la vapeur haute pression (120 bars à 520°C). (©Phototheque VEOLIA - Rodolphe Escher)

La vapeur à haute pression issue de la chaudière haute de 40 mètres est ensuite détendue dans 2 turboalternateurs qui devraient produire 420 GWh par an, soit l’équivalent de la consommation d’une ville de 40 000 habitants. (©Phototheque VEOLIA - Rodolphe Escher)

La vapeur basse pression (issue de la détente) est récupérée et notamment utilisée par l’usine de papeterie pour sécher le papier. (©Phototheque VEOLIA - Rodolphe Escher)

La mise en service de la centrale de cogénération à Facture Biganos a entraîné la création de 94 emplois directs : 24 sur le site et 70 assurant l’approvisionnement de la biomasse. (©Phototheque VEOLIA - Rodolphe Escher)