Newsletters des énergies

Une carte pour suivre l’intensité carbone de la consommation électrique

Carte Electricitymap.org

Un pays en vert clair ou foncé émet moins de 200 g eq. CO2/kWh sur la carte en temps réel de l’intensité carbone. (©Tomorrow)

Vous avez toujours voulu connaître l’impact de votre consommation électrique en matière d’émissions de gaz à effet de serre ? C’est désormais possible grâce à la carte conçue par la start-up Tomorrow. Cet outil ludique permet de visualiser en temps réel l’intensité carbone de la production électrique européenne.

La France en vert, l’Estonie en noir à une heure donnée… et demain ?

Le 3 mars 2017 à 11h, la France était colorée en vert sur la carte du site www.electricitymap.org, conçue par la start-up danoise Tomorrow. Au même moment, l’Allemagne apparaissait en orange, la Pologne en marron foncé et l’Estonie en noir. Ces différentes couleurs(1) correspondent aux niveaux en temps réel des émissions de gaz à effet de serre (« équivalent CO2 ») associées à la production électrique dans les différents pays européens.

Concrètement, la production électrique française avait ainsi une « intensité carbone » de 83 g eq CO2/kWh le 3 mars à 11h (avec une production électrique décarbonée à près de 87%) tandis que l’Estonie émettait alors 1 324 g eq CO2/kWh (avec une production électrique reposant à près de 88% sur les énergies fossiles).

Cette carte a été conçue à partir de données « open data » des différents gestionnaires de réseaux de transport européens qui sont regroupés au sein du réseau ENTSO-E (les données manquantes, comme celles des Pays-Bas, sont dues à l’absence d’informations transmises par le gestionnaire de réseau national). Elle prend en compte les transferts d’électricité transfrontaliers (et l’intensité carbone associée), une donnée essentielle dès lors que les réseaux électriques européens sont de plus en plus interconnectés. 

En cliquant sur un pays, il est possible de connaître en temps réel le mix électrique par source d’énergie. Le potentiel éolien (en m/s) et le potentiel solaire (en W/m2) peuvent également être affichés sur la carte européenne, sur la base des prévisions météorologiques de l’US National Weather Service’s Global Forecast System.

Un « signal CO2 » mieux pris en compte par les consommateurs ?

Les consommateurs européens d’électricité reçoivent aujourd’hui un « signal prix » par le biais de différents dispositifs, comme le système de tarification assez rudimentaire « heures creuses/heures pleines » en France. Ce signal, qui vise à refléter le coût subi par l’opérateur à un moment précis pour satisfaire la demande, ne permet pas nécessairement de contribuer à la baisse des émissions de gaz à effet de serre.

Ressentant le besoin de « citoyens à la forte conscience environnementale », Tomorrow a développé avec sa carte un outil permettant d’estimer l'« impact CO2 » de sa consommation électrique en temps réel et d’adapter éventuellement son comportement afin de réduire cet impact(2) (en décalant notamment certains usages). Cette interface, que Tomorrow souhaite étendre au monde entier, pourrait bientôt communiquer avec de nombreux appareils connectés et optimiser automatiquement les consommations d’électricité de son foyer au regard des émissions de gaz à effet de serre associées. Il est ainsi envisageable que l’heure de recharge d’un véhicule électrique pendant la nuit soit programmée afin qu'elle corresponde aux heures où la production éolienne intermittente est la plus forte.

Tomorrow envisage par ailleurs d’étendre la mesure de son impact carbone bien au-delà de la consommation électrique, à toutes les actions du quotidien, par exemple en prenant en compte dans le futur les émissions associées à ses achats grâce à une numérisation de ses tickets de caisse.

Pour accédér à la carte de Tomorrow, cliquez sur l'image ci-dessous.

Carte Electricitymap

parue le
Sources / Notes
  1. Une gamme de couleurs adaptées aux daltoniens est accessible.
  2. www.co2signal.com