Abou Dhabi attribue à une compagnie espagnole une concession pétrolière en mer

  • AFP
  • parue le

La compagnie pétrolière publique des Emirats arabes unis (ADNOC) a annoncé dimanche avoir attribué à la société espagnole Cepsa 20% des parts d'une concession offshore d'une valeur de 1,5 milliard de dollars (1,2 milliards d'euros).

Cette concession, d'une durée de 40 ans, a pour objectif de doubler la production des gisements pétroliers en mer de SARB et Umm Lulu à 215.000 barils par jour, a indiqué l'Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC) dans un communiqué. ADNOC Offshore, filiale d'ADNOC, détiendra 60% du projet tandis que les 20% restants seront attribués à une autre compagnie, précise-t-on de même source.

Cepsa, une compagnie pétrolière et gazière dont le siège est en Espagne, est la propriété de l'Abu Dhabi's Mubadala Investment Company, un fonds d'investissement avec des actifs se chiffrant à 125 milliards de dollars. "Cet accord à long terme est une étape importante pour le développement du secteur du gaz et du pétrole d'Abou Dhabi et pour la réalisation de la +stratégie intégrée de croissance intelligente 2030+ d'ADNOC", a déclaré le PDG de l'entreprise publique émiratie, Sultan al-Jaber.

La semaine dernière, ADNOC a attribué 10% des parts de la concession offshore Lower Zakum à un consortium indien conduit par la compagnie ONGC Videsh pour une valeur de 600 millions de dollars. ADNOC Offshore possède 60% du projet tandis que les 30% restants seront attribués à une troisième compagnie en vue d'atteindre une production de 450 000 barils par jour, soit plus que le double de l'actuelle.

Abou Dhabi, capitale des Emirats, qui détient plus de 90% des réserves pétrolières de ce pays du Golfe, a attribué ces dernières années des concessions à un grand nombre de compagnies internationales dont ExxonMobil, Total, BP, Shell et CNPC. ADNOC prévoit d'augmenter cette année sa capacité de production de 3,2 millions de barils par jour à 3,5 millions.

Ajouter un commentaire