Allemagne : l'inflation confirmée à 4,1% en septembre, au plus haut depuis 1993

  • AFP
  • parue le

L'inflation s'est bien établi à 4,1% en Allemagne en septembre, en raison d'une vive tension sur les prix de l'énergie et d'un effet de TVA, selon des données définitives publiées mercredi.

L'indicateur atteint son plus haut niveau depuis "décembre 1993, après avoir grimpé à 3,9% sur un an en août, a indiqué dans un communiqué l'institut fédéral des statistiques Destatis.

Sur un mois, les prix ont stagné (+0,0%).

Destatis confirme ses précédentes prévisions, publiées fin septembre.

La cause de cette accélération tient aux prix de l'énergie, qui grimpent de 14,3% en septembre sur un an.

À l'approche de l'hiver, les prix du gaz et de l'électricité flambent, dans un contexte de forte demande post-pandémie.

Les prix du fioul, de l'essence et du gazole sont en outre poussés par l'instauration, depuis janvier, d'une fiscalité écologique sur le CO2 en Allemagne.

Les prix sont aussi stimulés par un "effet de base dû au taux de TVA", a précisé l'institut de statistique.

En Allemagne, la TVA a été réduite de 3 points entre juillet et décembre 2020 pour soutenir la consommation, au sortir de la première vague de Covid-19.

Cela entraîne une accélération mécanique depuis le mois de juillet de la hausse des prix, calculée sur un an.

Par ailleurs, la pandémie de coronavirus a bouleversé les chaînes d'approvisionnement, occasionnant des pénuries de matières premières et de composants, ce qui accroît les tensions inflationnistes.

Dans le détail, les prix des biens alimentaires ont grimpé de 4,9% sur un an, avec une hausse particulièrement forte des légumes (+9,2%) et des produits laitiers/oeufs (+5,5%).

Les prix des biens de service augmentent de 2,5% selon Destatis.

L'indice des prix harmonisé, qui sert de référence au niveau européen, a également affiché une hausse de 4,1%, dépassant largement le nouvel objectif de la Banque centrale européenne (BCE) d'une inflation à 2% dans la zone euro.

La hausse des prix devrait encore s'amplifier en Allemagne au dernier trimestre pour se situer autour de 5%, selon la Banque fédérale d'Allemagne.

Ajouter un commentaire

Suggestion de lecture