Newsletters des énergies

Sébastien Lecornu annonce une hausse de plus de 20% du Fonds Chaleur

  • AFP
  • parue le

Le montant alloué cette année au Fonds chaleur, qui soutient le développement de la production renouvelable de chaleur, devrait finalement augmenter de plus de 20%, a annoncé jeudi Sébastien Lecornu, secrétaire d'État à la Transition écologique.

Initialement doté de 200 millions d'euros, globalement stable par rapport à l'année précédente, il passera "à quelque chose comme 245 millions d'euros" d'autorisations d'engagements, a annoncé M. Lecornu lors d'une audition devant la Commission des finances de l'Assemblée nationale.

Ce Fonds géré par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) a été créé en 2009 et les collectivités comme les professionnels demandent son doublement de longue date. Il finance notamment des méthaniseurs, des installations de géothermie ou encore des réseaux de chaleur. Le président de la République a pris l'engagement de le doubler pendant son quinquennat, réitérant la promesse, non tenue, de son prédécesseur.

Les 45 millions d'euros supplémentaires alloués devraient provenir de "marges de manoeuvre (...) au sein du budget de l'Ademe", a précisé M. Lecornu. Ce dernier a aussi annoncé une augmentation de 10 millions d'euros du fonds déchets, qui avait lui vu son enveloppe réduite dans le budget 2018.


Commentaires

245 millions ... Pour quels résultats ? Ces fonctionnaires qui attribuent des sommes importantes, peuvent-ils démontrer l'utilité de ces subventions ?
@Zamur - pour élever un peu le débat...
Arrêtons le fonctionnaire bashing non-constructif. 1 - les agents de l'Ademe ne sont pas fonctionnaires, 2 - même si ils l'étaient, oui, l'utilité du fonds chaleur a en effet été démontrée. C'est même la subvention la plus efficace en terme d'euros d'aides par Mwh EnR produit. Plus efficace que les subventions pour le solaire ou l'éolien. Je vous invite à lire le rapport de la cours des comptes sur le sujet: https://www.ccomptes.fr/sites/default/files/2018-04/20180418-rapport-soutien-energies-renouvelables.pdf (écrit pas des fonctionnaires, donc probablement d'un tas d'inepties..)..Contrairement à la croyance populaire, des fonctionnaires cherchent en effet à regarder si l'argent public est bien dépensé... Cependant votre interrogation est justifiée, certains financements aux EnR sont quasi-inefficaces. La faute aux fonctionnaires ? (je rappelle qu'un ministre ou un élue n'est pas un fonctionnaire).

Ajouter un commentaire