Newsletters des énergies

EDF vise une réduction de 40% de ses émissions de CO2 en 2030

  • AFP
  • parue le

EDF vise un maximum d'émissions annuelles de CO2 de 30 millions de tonnes en 2030, contre 51 millions de tonnes par an aujourd'hui, a annoncé mardi le PDG du groupe, Jean-Bernard Lévy.

Une telle réduction, de 40% des émissions de CO2, amènera les émissions du groupe à 40g/kWh, a précisé le patron de l'électricien lors de l'assemblée générale des actionnaires à Paris. "Aucun grand électricien n'atteint un niveau" d'émissions "aussi bas", a souligné M. Lévy.

Cette réduction sera réalisée "en fermant ou en adaptant des centrales au charbon et au fioul" ainsi que "par le développement accéléré de moyens de production renouvelables en complément de la production nucléaire et hydraulique", a expliqué EDF dans un communiqué. Le groupe a aussi confirmé son objectif de "neutralité carbone à l'horizon de 2050". Il rappelle qu"il a déjà "réduit ses émissions de plus de 35% depuis 2013", selon le communiqué.

L'électricien, dont l'État est actionnaire à 83,50%, est pressé par le gouvernement de développer les énergies renouvelables alors que le pays veut réduire sa dépendance au nucléaire à moyen terme. Il a présenté en décembre un plan pour développer massivement le photovoltaïque en France. EDF veut également développer ses capacités de stockage de l'électricité dans le monde.

"Pour être respecté, l'accord de Paris et son objectif de limiter la hausse du réchauffement climatique à 2°C nécessitent l'action des entreprises aux côtés des États", a souligné le patron d'EDF, cité dans le communiqué.

 


Commentaires

Il est impossible de parvenir à ce résultat ,d'ailleurs renvoyé aux calendes grecques, sans conserver le nucléaire .Les éoliennes et le solaire ne restant que productions marginales . Quant au stockage ,si on peut espérer des solutions nouvelles ,elles en restent à l'expérimental .
Oui, aux calendes grecques tout est possible.
Le scénario OHM de RTE serait déjà pas mal.

Ajouter un commentaire