Electricité: 1,5 md EUR par an pour adapter le réseau électrique à haute tension

  • AFP
  • parue le

RTE a estimé à 1,5 milliard d'euros par an en moyenne les investissements nécessaires au cours des dix prochaines années pour adapter le réseau électrique français à haute tension qu'il gère aux évolutions du bouquet énergétique, dans son nouveau schéma décennal de développement publié jeudi.

Environ un milliard d'euros seront nécessaires chaque année entre 2015 et 2024 pour le développement du réseau afin de répondre aux besoins de nouveaux raccordements et d'échanges de courant entre pays, en raison notamment de la montée en puissance des énergies renouvelables.

"Le développement des énergies renouvelables entraîne une plus grande variabilité de la production et des flux d'électricité en Europe. Le renforcement des interconnexions est ainsi essentiel à la solidarité européenne. Il sécurise l'approvisionnement de la France comme de ses voisins", explique la filiale d'EDF dans son rapport.

Outre le développement des énergies solaire et éolienne, le bouquet énergétique sera amené à évoluer avec la fermeture programmée des vieilles centrales au charbon ou au fioul d'ici à 2016, la possible fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim pour compenser l'entrée en service de l'EPR de Flamanville et la mise en oeuvre de la loi de transition énergétique, qui prévoit de limiter la part de l'atome à 50% de la production électrique française.

A ce milliard annuel s'ajouteront quelque 400 millions d'euros pour renouveler les équipements vieillissants, et 100 autres millions pour les systèmes d'information et de télécommunications qui rendent le réseau "intelligent". Au total, RTE prévoit de créer ou renforcer plus de 2 000 kilomètres de liaisons électriques dans la décennie.

Un renforcement de l'interconnexion avec l'Espagne est prévu en 2015 à l'est des Pyrénées, et d'autres liaisons sont à l'étude avec ce pays, l'Irlande et la Grande-Bretagne. "Toutes frontières confondues, près de 10 GW (gigawatts) d'accroissement des capacités d'interconnexions sont à l'étude ou en projet pour une mise en service dans la décennie", indique RTE.

Les investissements avaient atteint un niveau similaire en 2013 et 2014, avec 1,4 milliard d'euros annuel. Le schéma décennal est soumis à consultation jusqu'au 19 décembre, avant sa présentation à la Commission de régulation de l'énergie (CRE) - le régulateur du secteur - et au ministère de l'Energie.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.