Newsletters des énergies

Pétrole offshore: des enchères au montant record au Brésil

  • AFP
  • parue le

Les enchères jeudi de blocs pétroliers offshore au Brésil ont rapporté près de 2 milliards d'euros, un nouveau record, malgré le retrait en dernière minute des deux lots les plus prometteurs.

Les blocs les plus prisés se trouvaient à proximité de la zone du "pré-sal", gisements pré-salifères (enfouis sous une épaisse couche de sel) au potentiel gigantesque, attirant la plupart des majors du secteur, comme Shell, Total, mais surtout ExxonMobil, qui a remporté huit blocs en association avec d'autres groupes.

Au total, 22 des 47 blocs mis aux enchères ont trouvé preneur, pour un total de 8,014 milliards de réais (1,96 milliards d'euros) de prime à la signature, plus de six fois supérieur (621,91%) au minimum fixé par l'Agence Nationale du Pétrole (ANP). Cette agence régulatrice table en outre sur des investissements d'1,2 milliards de réais les zones où les concessions ont été octroyées.

Les enchères de jeudi ont pourtant débuté avec une douche froide: la veille au soir, l'ANP avaient annoncé le retrait des deux blocs les plus prometteurs, sur décision du Tribunal des Comptes du Brésil (TCU). Pour le TCU, ces blocs, qui auraient pu rapporter au minimum 3,55 milliards de réais (872 millions d'euros), sont directement liés à des réserves de pré-sal déjà existantes, qui font l'objet d'un autre type de concession, avec des enchères séparées.

"Nous présentons nos excuses aux investisseurs qui avaient prévu de présenter des offres pour ces deux blocs. Malheureusement, ce ne sera pas possible", a affirmé jeudi matin Decio Oddone, président de l'ANP, à l'ouverture des enchères. "Même si nous sommes frustrés, nous sommes certains que cela n'enlèvera rien à nos attentes d'enchères brillantes ", a-t-il ajouté, expliquant qu'il espérait que les deux blocs en question pourraient être mis en vente d'ici la fin de l'année.

La dernière enchère de ce type, en septembre dernier avait déjà été un franc succès, avec près d'1 milliard d'euros rapportés.

Comme l'an dernier, la compagnie pétrolière publique Petrobras s'est associée à l'américain ExxonMobil pour rafler la mise pour certains des blocs les plus prisés, dans la zone de Campos, à fort potentiel pour de nouveaux gisements de pré-sal.

Le produit de ces enchères doivent apporter une bouffée d'oxygène à Brasilia, qui a lancé un vaste programme de mesures d'austérité et de privatisations afin de remettre l'économie sur les rails, après deux années de récession. Au total, le gouvernement espère obtenir plus de 80 milliards de dollars (environ 68 milliards d'euros) lors des ventes échelonnées jusque fin 2019.


Ajouter un commentaire