Vladimir Poutine tacle l'idée « étrange » de se passer du gaz naturel

  • AFP
  • parue le

Le risque d'un retour aux "grottes" : le président russe Vladimir Poutine s'est moqué mercredi des appels qui se multiplient en Europe pour réduire la dépendance aux énergies fossiles, notamment du gaz dont la Russie est l'un des principaux fournisseurs.

Interrogé lors d'un forum économique à Moscou sur la volonté affichée par certains Européens de ne plus utiliser de gaz, Vladimir Poutine a jugé que se passer d'une "énergie aussi propre" était "une idée absolument étrange". "En défendant ce genre de propositions, il me semble que l'humanité peut retourner vivre dans des grottes parce qu'elle ne consommera plus rien", a poursuivi le président russe, qui répondait à une question de la présidente du groupe pétrolier et gazier italien Eni, Emma Marcegagli.

La banque d'investissement de l'Union européenne a proposé la semaine dernière de stopper le financement de projets liés aux énergies fossiles à partir de 2022. "Étant donné la technologie actuelle, l'humanité ne pourra pas survivre et préserver sa civilisation sans hydrocarbures et sans énergie nucléaire ou hydraulique", a estimé Vladimir Poutine, qui a soutenu que la balance énergétique russe était l'une des "plus vertes au monde".

M. Poutine a aussi qualifié de "barbare, sans exagération", l'extraction du pétrole de schiste, interdite dans de nombreux pays mais par exemple autorisée aux États-Unis. "Dans certains endroits où a lieu cette extraction, ce n'est pas de l'eau qui sort du robinet mais de la boue", a-t-il affirmé en assurant qu'elle "détruit l'environnement" et que la Russie "ne fera jamais ça".

Ajouter un commentaire