États-Unis : les stocks de pétrole brut ont fortement diminué la semaine dernière

  • AFP
  • parue le

Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont fortement diminué la semaine dernière, sensiblement plus que ce qu'attendaient les analystes, de même que les stocks d'essence, selon le rapport hebdomadaire publié mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

Les stocks de brut se sont réduits de 3,0 millions de barils (Mb), pour la semaine close le 20 août, alors que les analystes s'attendaient à un repli de 2,0 Mb. Les stocks d'essence ont eux reculé de 2,2 Mb, contre une baisse de 1,5 Mb attendue.

Après deux séances de gains significatifs, les cours de l'or noir n'ont que modérément réagi à la publication du rapport, pourtant de nature à soutenir les prix. Vers 15h10 GMT, le baril américain de WTI pour le mois d'octobre était stable, à 67,54 dollars.

Le baril de Brent de la mer du nord pour livraison en octobre enregistrait lui, une hausse de 0,46% à 71,38 dollars. Matt Smith, directeur de la recherche sur les matières pour le cabinet ClipperData, a relevé que les réserves commerciales de pétrole brut étaient tombées à leur plus bas niveau depuis janvier 2020. Elles sont inférieures de 6% à la moyenne des cinq dernières années à la même période.

La baisse des stocks par rapport à la semaine dernière est principalement due à une légère hausse de l'activité de raffinage et à une petite baisse des importations, a souligné l'analyste. L'utilisation des capacités des raffineries a ainsi encore augmenté, à 92,4% contre 92,2% la semaine précédente et 91,8% précédemment.

Quant aux importations, elles ont reculé à 6,15 millions de barils par jour (Mb/j), contre 6,35 Mb/j en moyenne lors des sept jours précédents. Après une augmentation sensible et inattendue des stocks d'essence la semaine précédente, le repli marqué de la semaine du 20 août est de nature à rassurer sur la demande des automobilistes américains, qui avaient démarré très fort l'été. La demande d'essence a ainsi rebondi, à 9,57 Mb/j, contre 9,33 la semaine précédente. Les réserves stratégiques de pétrole brut sont demeurées inchangés sur la période, à 621,3 Mb.

Ajouter un commentaire

Suggestion de lecture