France: Nicolas Hulot confirme l'objectif de réduction du nucléaire

  • AFP
  • parue le

Le nouveau ministre français de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a confirmé jeudi soir l'objectif de réduire à 50% la part du nucléaire d'ici à 2025 et l'engagement de fermer la centrale de Fessenheim (est). "Le nucléaire, que l'on soit pour ou contre, de toute façon on ne peut pas s'en passer demain matin", a déclaré M. Hulot au journal télévisé de France 2.

Comme le nouveau président français Emmanuel Macron s'y est engagé, M. Hulot compte appliquer la loi de transition énergétique, votée en 2015, qui prévoit de faire passer la part du nucléaire dans la production d'électricité de 75% à 50% à l'horizon 2025. "Mettre tous ses oeufs dans le même panier, c'est pas une bonne chose", a-t-il estimé.

Cependant "la démonstration se fera peut-être chemin faisant qu'on peut aller plus loin que 50% (d'énergie non nucléaire, NDLR)", a-t-il dit, tout en prévenant que "peut-être que le développement des énergies renouvelables sera plus lent que prévu". La fermeture de la centrale nucléaire Fessenheim, à la frontière allemande, "aura lieu", mais "dans la concertation", a aussi assuré M. Hulot.


Cette fermeture doit intervenir au moment de la mise en service du réacteur de nouvelle génération EPR de Flamanville, dans le nord-ouest, prévue en 2019, mais elle est contestée par des élus régionaux et les syndicats de l'électricien EDF.

Commentaires

AtomicBoy44

""Mettre tous ses oeufs dans le même panier, c'est pas une bonne chose", a-t-il estimé."

Ça marche aussi pour le non-nucléaire ...Ne mettre que des ENRi c'est le même problème !

"Cependant "la démonstration se fera peut-être chemin faisant qu'on peut aller plus loin que 50% (d'énergie non nucléaire, NDLR)", a-t-il dit, tout en prévenant que "peut-être que le développement des énergies renouvelables sera plus lent que prévu"."

NON, l’académie des sciences dit le contraire, et j'ai bien plus confiance dans l’académie des sciences qu'en NH qui a fait son comming-out antinucléaire pour postuler aux primaires EELV de 2012 sans jamais donner d'explication pour la réduction de la part du nucléaire...Comme flamby.

La question st tjours d'actualité : POURQUOI 50 % ? Pourquoi pas 70 % ? Pourquoi pas 90% ? Pourquoi 63.2 GW et pas 90 GW ?
NON, cette réduction n'a aucun sens ! Que ce soit économique, technologique, technique et même pas du pint de vue de la sureté ...
Bref, encore un ministre qui va mettre du monde au chômage par pure idéologie irrationnelle et faire augmenter notre dépendance aux combustibles fossiles, et donc émettre plus de CO2 par KWh produit, donc Mr Hulot se fout du climat et refuse de reconnaitre les principes de réalité physiques. Moins de nucléaire ce n'est pas moins de fossiles, non, moins de nucléaire c'est plus de fossiles. Nous avions le mix-électrique le moins carboné du continent derrière la Norvège, ils vont tout détruire.

Ajouter un commentaire