Newsletters des énergies

Réseau électrique: le 3e pic historique en matière d'appel de puissance

  • AFP
  • parue le

Les marges pour subvenir aux besoins de consommation électrique sont "resserrées" mais "suffisantes" malgré la vague de froid qui touche la France, alors que le pic de consommation a dépassé celui de l'hiver 2017, a annoncé mercredi le gestionnaire du réseau de transport d'électricité.

"Nous avons enregistré à 19H16 une pointe de consommation électrique de 95 264 MW, soit la 3e pointe de l'histoire après 2012 (102 098 MW) et 2010 (96 700 MW)", a précisé RTE à l'AFP. Ce niveau, qui dépasse celui de la vague de froid de l'hiver 2017 (94 190 MW le 20 janvier), "s'explique notamment par les conditions météorologiques dans le sud de la France, qui subit des chutes de neiges", a souligné le gestionnaire du réseau électrique.

Selon lui, "le niveau de consommation devrait rester encore élevé demain matin, avec une pointe qui pourrait atteindre et dépasser 90 000 MW à 9H30". Pour subvenir à ces besoins énergétiques, "l'ensemble des moyens de production disponibles en France ont été mobilisés" et de l'électricité a été importée, a indiqué RTE.

La production d'électricité en provenance des éoliennes a notamment représenté l'équivalent de la production de plus de neuf réacteurs nucléaires. Ce pic de consommation, bien qu'important, reste inférieur au record absolu atteint le 8 février 2012 avec 102 098 MW.

"Ces derniers jours, ça a été le moment le plus froid de l'année, et en particulier ce mercredi matin vers 09H00-10H00, nous avons eu besoin de l'ensemble de nos moyens de production", a souligné le PDG d'EDF Jean-Bernard Lévy, interrogé par l'AFP en marge d'un déplacement en région parisienne.

"Les centrales nucléaires et l'hydraulique fonctionnent bien, nous avons aussi des moyens de production thermiques qui viennent les compléter et nous avons aussi eu un petit peu de vent, ce qui fait que nous avons passé sans encombre ces quelques moments difficiles", a-t-il ajouté.

Le gestionnaire du réseau de transport de gaz GRTgaz a de son côté indiqué avoir enregistré mardi matin une pointe de consommation à 143 600 MW, entre 7H00 et 8H00. La pointe de consommation historique sur le réseau GRTgaz date du 8 février 2012, avec 158 000 MW.


Commentaires

Quand on est obligé d'importer de l'électricité, cela veut dire que l'on n'a pas assez de moyens pour répondre à la demande. D'une part, on consomme une énergie étrangère, faite à partir de lignite ou de charbon, mais de plus, on est à la merci d'un incident imprévisible analogue à celui du 4 novembre 2006 qui a mis dans le noir toute l'Europe. Le réseau français est de moins en moins solide au fur et à mesure que se développent des petites unités installées de manière aléatoire.

Ajouter un commentaire