Groupe BEI : plus de 10 milliards d'euros investis en France en 2020, dont 4,3 milliards dédiés au climat

  • AFP
  • parue le

Le groupe BEI, qui pilote la banque et le fonds européen d'investissement, a annoncé mercredi que la France s'était hissée au 2e rang des bénéficiaires de l'aide accordée en 2020, avec plus de 10 milliards d'euros, dont 4,3 milliards dédiés au climat pour préparer l'après-crise économique et sanitaire.

Dans un communiqué en marge de la présentation des résultats annuels du groupe, le vice-président de la BEI Ambroise Fayolle se dit convaincu que le climat et l'innovation sont "les leviers d'une relance durable" et mentionne un "volume de prêts records" accordés en 2020 à la France.

Concrètement, après l'Italie, la France est le 2e pays à avoir le plus bénéficié de l'aide de la banque de l'Union européenne basée au Luxembourg, avec notamment 8,9 milliards d'euros issus de la Banque européenne d'investissement (BEI) et 1,2 milliards d'euros du Fonds européen d'investissement (FEI).

Notamment, "la BEI a signé six opérations avec les banques françaises en soutien aux PME et ETI (entreprises de taille intermédiaire, NDLR) françaises fragilisées par les conséquences de la crise du Covid-19", précise le groupe. Cette action a permis de "mobiliser un volume total de financement de plus de 3,3 milliards d'euros à destination de plus de 25 000 PME et ETI françaises. Plus largement, l'ensemble des opérations avec les intermédiaires financiers signées en 2020 par la BEI permettront de soutenir environ 68 000 PME et ETI", détaille-t-il encore.

La France a consacré 48% du financement obtenu auprès de la BEI à des prêts climat (4,3 milliards d'euros), à l'instar d'un investissement de 450 millions d'euros destiné au plus gros parc éolien marin national au large de la Normandie. La BEI (2,2 milliards d'euros) et le FEI (462,5 millions d'euros) ont également investi massivement pour soutenir l'innovation des PME et des ETI. "Au total, ce sont plus de 52 000 entreprises qui ont été soutenues par le FEI en France en 2020", précise le communiqué.

La nouvelle politique d'investissement de la BEI cible prioritairement la lutte contre le réchauffement climatique et le développement durable, avec 1 000 milliards d'euros à y débloquer en dix ans. La BEI a aussi décidé fin 2019 d'arrêter de financer des projets liés aux énergies fossiles à partir de 2022.

Ajouter un commentaire

Sur le même sujet