La consommation française de bioéthanol a explosé en 2022, face à la hausse des prix

  • AFP
  • parue le

Commercialisé dans un nombre croissant de stations-service, le bioéthanol ou E85, a battu un nouveau record de ventes en 2022 en France, plébiscité par de plus en plus d'automobilistes pour son prix, toujours 30% à 40% moins cher que les autres carburants.

La consommation de bioéthanol, fabriqué à base d'alcool agricole, s'est envolée de 83% l'an dernier, soit plus de 854 millions de litres sur douze mois, a annoncé mardi lors d'une conférence de presse la Collective du bioéthanol qui a qualifié l'année d'"exceptionnelle".

Ce biocarburant représente désormais 6,5% du marché des essences -contre 4% en 2021- et est proposé dans une station-service sur trois, selon les professionnels du secteur.

La moitié des automobilistes roulant au bioéthanol l'utilisent depuis moins d'un an, selon une enquête menée en novembre par la filière. "Parmi les événements qui ont opéré un rôle de déclic, sont évoqués l'augmentation des prix des carburants (citée à 74 %) et la dimension écologique associée à ce biocarburant (citée à 39 %)", a-t-elle relevé.

Le bioéthanol, commercialisé sous le nom de Superéthanol-E85 ou E85 est un carburant où l'éthanol remplace une partie de l'essence contenue dans les carburants traditionnels.

Il est produit à 80% en France, à partir de céréales (maïs et blé) ou de betteraves à sucre dans des champs situés notamment dans le Nord ou le Sud-ouest.

Interrogés sur la décision du gouvernement lundi soir de renoncer à une troisième dérogation permettant aux betteraviers d'utiliser des insecticides néonicotinoïdes, la filière du bioéthanol n'a pas souhaité s'exprimer.

Explosion des ventes

"En l'absence de solutions efficaces, les surfaces (de betteraves) risquent de baisser sensiblement", a affirmé le syndicat des betteraviers (CGB), affirmant que cela allait renforcer "le risque d'importations massives de sucre ou d'éthanol (du Brésil notamment)".

Si le bioéthanol coûte moins cher, ses promoteurs affirment également qu'il émet moins de CO2 au litre que les carburants traditionnels.

Le bioéthanol consommé en France, ce sont "près de 1,8 million de tonnes de CO2 évitées", assure ainsi Sylvain Demoures, secrétaire général du Syndicat national des producteurs d'alcool agricole (SNPAA), citant comme source la Direction générale de l'énergie et du climat (DGEC).

Pour utiliser ce carburant, la première option est d'acheter un véhicule adapté et la seconde, de convertir le sien en installant un boîtier homologué dit "flex fuel" dans un garage agréé.

En 2022, selon la filière, 85 000 nouveaux boîtiers ont été installés contre 30 000 en 2021, soit pratiquement le triple. Le leader du marché, Biomotors, en a vendu l'an dernier "un toutes les quatre minutes", selon son directeur général, Alexis Landrieu.

Avantageux

Si le coût d'un boîtier peut s'élever à 1.000 euros, certaines régions, départements ou communes les subventionnent. L'an dernier, près de 35 000 véhicules flex-E85 d'origine ont été vendus, environ six fois plus qu'en 2021, selon la même source. Parmi ces véhicules, plus des deux tiers sont des hybrides.

Le bioéthanol n'a cependant pas échappé à l'inflation. Dans les stations-service françaises, son prix a fortement augmenté et franchi la barre de 1 euro le litre.

"Le tarif du bioéthanol a subi l'augmentation des coûts agricoles et des prix de l'énergie, notamment du gaz, ce qui a été répercuté dans les contrats d'approvisionnement conclus entre les fournisseurs d'éthanol et les distributeurs de carburants pour l'année 2023", selon la Collective du bioéthanol.

Même s'il faut prévoir d'utiliser une plus grande quantité de carburant quand on roule au bioéthanol, ce carburant reste avantageux.

Les consommateurs peuvent économiser jusque 675 euros par an en moyenne pour 20 000 km parcourus (hors investissement dans le boîtier), selon les calculs de la filière.

A la pompe, l'E85 s'affichait vendredi dernier à 1,1083 euro le litre, selon des chiffres du ministère de la Transition énergétique, soit 30% à 40% moins cher que les autres carburants, gazole, essence sans plomb et SP95-E10.

Début 2022, le bioéthanol se vendait encore 0,7433 euro le litre, et même 0,6517 euro début 2021.

Commentaires

jmfischer

Pourquoi le bioéthanol dépend du prix du gaz fossile? Pourquoi le bioéthanol n’est-il pas distillé avec un combustible renouvelable? Pourquoi les machines agricoles qui servent a produire les betteraves fonctionnent-ils aux carburants fossiles? Et les engrais azotés ne sont-ils pas eux aussi produit a partir de gaz fossile? Le CO2 produit est-il déduit des «tonnes de CO2 évitées? Voilà des questions que j’aimerais poser à la filière bioéthanol.

silligomme

@ jmfisher : bienvenu dans un monde imparfait...

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.