La France va mieux promouvoir le solaire dans les pays émergents, annonce Emmanuel Macron

  • AFP
  • parue le

La France va accroître fortement ses financements pour promouvoir l'énergie solaire dans les pays émergents, une priorité dans la lutte contre les dérèglements climatiques, a annoncé dimanche le président Emmanuel Macron à New Delhi.

Dans un discours au sommet fondateur de l'Alliance solaire internationale (Asi) à New Delhi, coprésidé par l'Inde et la France, M. Macron a indiqué que la France allait engager d'ici 2022 700 millions d'euros supplémentaires, en prêts et en dons débloqués par l'Agence française de Développement (AFD), pour soutenir des projets dans la soixantaine de pays adhérents de cette organisation.

Cet effort portera à 1 milliard d'euros l'engagement de Paris depuis la création de l'Asi, une coalition issue du sommet de Paris de la COP21, puisque 300 millions d'euros y ont déjà été investis. "Nous devons lever tous les obstacles et changer d'échelle" pour développer l'énergie solaire, a déclaré M. Macron face à une vingtaine de chefs d'État et de gouvernement réunis dans la capitale indienne.

L'objectif de l'Asi est de mobiliser 1 000 milliards de dollars pour développer 1 TW de capacités solaires en 2030 dans les pays situés entre les deux tropiques du Cancer et du Capricorne. 20 à 50% de la population de ces pays n'ont pas accès à l'électricité. "Pour encourager l'usage de l'énergie solaire, la technologie doit être rendue disponible. Ressources financières, bas coûts, développement de technologie de stockage, production en masse... Un écosystème est nécessaire à l'innovation", a estimé pour sa part le Premier ministre indien Narendra Modi.

Les pays entre les tropiques présentent "le paradoxe d'être les plus ensoleillés au monde tout en profitant le moins de l'énergie solaire", a résumé l'ex-ministre française de l'Écologie Ségolène Royal, présente en Inde comme envoyée spéciale pour la mise en oeuvre de l'Asi.

M. Macron a appelé le secteur privé à s'engager plus activement car "les investissements dans le solaire sont de plus en plus rentables". Le chef de l'État français et le nationaliste hindou Narendra Modi doivent inaugurer lundi une centrale solaire de 100 MW à Mirzapur, près de Varanasi (Bénarès), construite par le groupe français Engie.

Ajouter un commentaire

Sur le même sujet