Le mouvement HLM et des associations de locataires signent une charte anti-crise énergétique

  • AFP
  • parue le

Des mesures pour accompagner les locataires en difficultés pour payer leurs charges : le mouvement HLM et des associations de locataires ont signé, jeudi, une charte pour faire face à la crise énergétique.

Dans cette charte, les bailleurs s'engagent notamment à ne pas entamer "de procédure contre les locataires de bonne foi rencontrant des difficultés de paiement dues à l'augmentation des charges" liées à la crise énergétique.

"Les niveaux d'angoisse et d'anxiété sont très forts sur les territoires" quant à l'augmentation des charges et surtout leur montant, pour l'instant inconnu, a rappelé Romain Biessy, secrétaire de la Confédération syndicale des familles.

Les organismes HLM s'engagent donc à "limiter l'impact des hausses de charges", avec un lissage des variations anticipées des coûts de l'énergie.

Le mouvement HLM, composé notamment de l'Union sociale pour l'habitat (USH, organisation représentative du secteur HLM), appelle également l'ensemble des organismes à intervenir sur les logements "n'ayant pas encore bénéficié d'une rénovation énergétique" ou comprenant des chauffages énergivores.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.