Le numéro deux russe du pétrole Loukoïl annonce un bénéfice net multiplié par quatre au 3e trimestre sur un an

  • AFP
  • parue le

Le numéro deux russe du pétrole Loukoïl a annoncé mercredi un bénéfice multiplié par près de quatre au troisième trimestre sur un an, soutenu par la hausse des prix, mais souffrant encore de la crise sanitaire et pétrolière de 2020.

Entre juillet et septembre, le groupe privé a enregistré un bénéfice net de 192,5 milliards de roubles (2,3 milliards d'euros au taux actuel), contre 50,4 milliards de roubles sur la même période l'année dernière, lorsque Loukoïl relevait à peine la tête après le début de la crise sanitaire liée au Covid-19, qui s'était doublée d'une crise pétrolière.

Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires s'est pour sa part établi a 2.589 milliards de roubles, contre 1.457 milliards de roubles un an plus tôt. "Le ralentissement de l'activité économique mondiale sur fond de pandémie suivi d'une chute sans précédent de la demande et des prix des hydrocarbures a eu un impact négatif significatif sur les performances opérationnelles et financières du groupe en 2020", a indiqué Loukoïl dans un communiqué.

Ces facteurs ont eu "un effet négatif persistant en 2021", a ajouté le groupe russe, bien que les prix du pétrole soient remontés.

Loukoïl souligne néanmoins l'effet bénéfique du relâchement progressif des contraintes de production imposées dans le cadre de l'accord Opep+ de 2020, conclu par l'Opep et des alliés dont la Russie pour faire remonter les prix.

Loukoïl avait frôlé de justesse les pertes en 2020, sur fond de guerre des prix entre Moscou et Ryad qui avait provoqué un effondrement sans précédent des prix du pétrole, s'ajoutant à la chute de la demande provoquée par la pandémie.

Ajouter un commentaire

Suggestion de lecture