Le pétrole atone avant les stocks américains

  • AFP
  • parue le

Les cours du pétrole évoluaient sans tendance mercredi, le marché attendant la publication hebdomadaire de l'état des stocks américains de brut et d'essence, mais aussi les données sur la croissance aux Etats-Unis, plus gros consommateur d'or noir au monde.

Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars perdait 0,19% à 85,97 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour livraison le même mois, perdait quant à lui 0,16% à 80,00 dollars.

Les deux références du pétrole restaient quasiment stables, "entre les espoirs d'une reprise de la demande de carburant en Chine et les préoccupations croissantes concernant le ralentissement de l'économie américaine", explique Stephen Brennock, analyste chez PVM Energy.

La veille, les cours avaient piqué du nez en fin de séance, lestés par les indices d'activité PMI aux Etats-Unis, toujours en contraction.

"Tous les yeux seront désormais tournés vers les données du Produit intérieur brut (PIB) américain de (jeudi) pour obtenir de nouveaux indices sur la résilience de la plus grande économie du monde", poursuit M. Brennock.

Le marché attend aussi la publication de l'état des stocks américains par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

La fédération de professionnels du secteur, l'American Petroleum Institute (API), a estimé mardi soir que les stocks de brut avaient augmenté de 3,9 millions de barils la semaine dernière, et ceux d'essence de 620.000 barils. Les données de l'API sont réputées toutefois moins fiables que celles de l'EIA.

Les analystes tablent quant à eux sur une hausse de 1,5 million de barils des réserves commerciales de brut, mais aussi d'essence, selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.