Les brevets sur les batteries et autres moyens de stockage d'électricité en hausse de 14% par an

  • AFP
  • parue le

Les dépôts de brevets dans le domaine des batteries et autres moyens de stockage d'électricité ont augmenté de 14% par an dans la période 2005-2018, quatre fois plus vite que pour les autres technologies, indique un rapport de l'Office européen des brevets et de l'Agence internationale de l'énergie.

Le document, publié mardi, fait ressortir que les batteries représentent près de 90% des brevets dans le domaine du stockage de l'électricité. Plus de 7 000 familles de brevets liés au stockage de l'électricité ont été publiées en 2018, contre 1 029 en 2000. L'accélération importante des brevets depuis 2005 est largement due à l'utilisation de batteries dans un nombre toujours plus grand d'appareils et d'outils personnels, explique le rapport.

L'innovation est largement tirée par les avancées sur les batteries lithium-ion (Li-ion) destinées à l'électronique grand public et surtout aux véhicules électriques depuis 2011. La mobilité électrique a suscité le développement de nouveaux procédés chimiques pour les batteries Li-ion visant à en améliorer la puissance, la durabilité, la vitesse de recharge et la recyclabilité, selon un communique de l'OEB.

D'après le scénario de développement durable établi par l'AIE, le besoin de batteries et d'autres formes de stockage d'énergie s'élèvera à 10 000 GWh en 2040, soit 50 fois la capacité du marché actuel. L'innovation aujourd'hui concerne principalement les éléments primaires de la batterie : anode, cathode et électrolyte. Elle s'est notamment concentrée sur la cathode, un élément clé pour la densité énergétique et le coût.

D'ores et déjà, le prix des batteries Li-ion a très fortement chuté : de plus de 90% pour les batteries pour l'électronique grand public depuis 1995 et de près de 90% pour les véhicules électriques depuis 2010, relève le document.

Le rapport OEB-AIE souligne la domination des pays asiatiques sur le marché des batteries, avec neuf des dix grands acteurs mondiaux : 7 sociétés japonaises dont Panasonic et Toyota en tête et 2 coréennes (Samsung, LG Electronics). La seule exception est l'allemande Bosch. Cette suprématie se retrouve dans l'activité brevets sur les batteries Li-ion : le Japon a lui seul représente 41% des dépôts entre 2014 et 2018. En 2018, le Japon avait déposé 2 339 familles de brevets relatifs aux batteries, devant la Corée (1 230), qui est passée devant l'Europe et les États-Unis dans les années 2010-2011. En Europe, l'Allemagne occupe la première position avec plus de la moitié des brevets.

Ajouter un commentaire

Sur le même sujet