Nucléaire : TVO annonce un nouveau retard de près d'un an pour l'EPR finlandais

  • AFP
  • parue le

L'électricien finlandais TVO a annoncé vendredi que la mise en service commerciale du réacteur nucléaire EPR « OL3 », construit par le consortium Areva-Siemens et qui accuse déjà plus de dix ans de retard, avait pris près d'un an de retard supplémentaire.

La production régulière d'électricité est désormais prévue pour février 2022, contre mars 2021 annoncé jusqu'alors, a indiqué Teollisuuden Voima Oyj (TVO) dans un communiqué. Ce nouveau calendrier fait suite à un nouveau retard annoncé en avril.

L'électricien nordique avait alors prévenu que le chantier du réacteur de troisième génération avait pris un retard supplémentaire sur le dernier plan de marche envisagé en décembre, dû au nouveau coronavirus - sans fournir de nouveau calendrier.

TVO, qui dit avoir été informé par Areva-Siemens, a notamment invoqué vendredi des problèmes de "lenteur des tests du système, des problèmes techniques qui ont été identifiés lors des tests et l'augmentation de la quantité de travail de maintenance causée par le retard du projet", pour expliquer ce nouveau délai.

Fin 2019, TVO espérait également un chargement du combustible en juin 2020 pour une première connexion au réseau en novembre. Le chargement du combustible nucléaire est désormais prévu pour mars 2021 pour une première connexion en octobre.

"En raison de la pandémie de Covid-19, les travaux sur le chantier de construction OL3 se sont poursuivis dans le cadre d'arrangements spéciaux et nous nous préparons maintenant pour le chargement du combustible", une étape jugée "importante", a expliqué Jouni Silvennoinen, directeur du projet OL3, cité dans le communiqué.

L'EPR finlandais devait initialement être mis en service en 2009 à la centrale d'Olkiluoto (sud-ouest), mais le chantier lancé en 2005 a connu d'importants retards et surcoûts. TVO avait signé en mars 2019 un accord pour mettre fin au contentieux avec ses fournisseurs.

Selon les termes de cet accord, Areva va verser 450 millions d'euros à son client TVO "en compensation de sa responsabilité dans les retards". Mais il prévoyait aussi un système de bonus-malus: Areva et ses partenaires pouvaient recevoir jusqu'à 150 millions d'euros si le projet était achevé avant fin 2019, mais ils peuvent avoir à payer jusqu'à 400 millions d'euros supplémentaires en cas de nouveau retard au-delà de cette échéance. Areva avait précédemment évoqué un malus de 20 millions d'euros par mois de retard.

Commentaires

Serge Rochain

Voilà qui ne va pas alléger les impots des français, Areva étant une entreprise étatique

Lecteur 30

En effet, déjà que nous avons à supporter les subventions, toujours en augmentation (en milliards, pas en millions), aux énergies dites nouvelles, renouvelables et intermittentes ... soleil, vent, et autres sources diverses et aléatoires, sauf les subventions

Serge Rochain

Le problème est toujours le même avec ces soi disant subventions. Les subventions c'est de l'argent contre rien, c'est d'ailleurs comme cela que nous paieront près d'un milliard d'indemnités à la Finlande, car 850 millions sont déjà acquis et cela va continuer.
En revanche concernant les renouvelables il s'agit de l'achat de l'électricité qu'ils produisent, donc pas de l'argent contre rien. S'il est vrai que par le passé, cette électricité a été payée fort chère avec des engagements de durées qui arrivent aujourd'hui en fin de contrat et les conditions d'achat favorables n'ont cessés de diminuer durant les 15 dernières années au point que la plupart des implantations industrielles en solaire et éolien préfèrent aujourd'hui vendre leur production sur le marché libre plutôt que de vendre à EDF aux conditions actuelles. Mais cette "aide" aux investisseurs pionniers qui ont permis de faire baisser les coûts les a conduit aujourd'hui à être les moyens les plus économiques de produire de l'électricité je vous invite à voir la réalité des marchés passés aujourd'hui :
https://www.batirama.com/article/26939-photovoltaique-comwatt-est-pret-…
et
https://www.courrierinternational.com/article/encheres-energie-solaire-…
Ce qui conduit à un prix de production de l'électricité solaire à être près de 10 fois moins élevé que l'électricité nucléaire issue du nucléaire de l'EPR que l'on vous vend comme le futur de l'énergie électrique. Un peu de raison au lieu de colporter toutes les fakes news émanant du lobby nucléaire :
https://www.franceculture.fr/economie/les-lobbyistes-du-gaz-et-du-nucle…

Même pour les petites installations de particuliers de PPV en autoconsommation avec revente du surplus à EDF sont au seul bénéfice d'EDF qui achète le KWh à 0,09€ pour le revendre à 0,116 € alors qu'EDF ne voit même pas passer ces électrons que qu'ils sont injectés directement dans le réseau. EDF fait dans cette affaire une marge éhontée et vous êtes le pigeon car vous avez payé deux fois ce KWh : La première fois dans la CSPE que vous avez payée sur votre facture EDF et dont 0,09€ ont servi à acheter ce KWh au particulier qui le vend à EDF et une seconde fois à 0,116€ lorsqu'EDF vous l'a revendu. Ce n'est pas le producteur d'électricité renouvelable le voleur dans l'affaire, mais bien EDF, vous vous trompez de cible. Alors cessez ces fakes news de supposées subventions au profit des producteurs d'énergie électrique renouvelable qui seraient la ruine du contribuable.

Gautier

Sauf que l'article de Batirama est rédigé par un lobbyiste des ENR qui ne dit pas le prix du KWh autoproduit et, donc, la comparaison entre les prix ne tient pas. De plus, dans la CSPE payé sur la consommation, une partie sert à rémunérer beaucoup de services dont le tarif social de l'électricité, et différents services .https://media.opera-energie.com/remboursement-cspe/
Quant à vos propos sur l'achat et la revente par EDF, vous oubliez que les deux ne se font pas obligatoirement au même moment et qu'il y a des frais de gestion des transactions que d'équilibrage du réseau.

studer

Tiens, vous ne parlez pas des subventions aux énergies intermittentes que sont l'éolien et le solaire. Pourtant, leur montant (plus de 5 milliards € / an) sont d'un tout autre niveau, et leur contribution à l'objectif de réduction des GES est totalement nulle vu le l'électricité en France est produite à 75 % grâce au nucléaire complété de 12 % d'hydraulique

Serge Rochain

Non je ne parle pas de ce que j'ai déjà dit sur ce même forum, regardez c'est deux messages au dessus, mais si cela vous a échappé je vous le remets ci-dessous et vous verrez que ces soi disant subventions ne sont que dans votre tête, il n'y a aucune subvention, mot inadapté et inventé par les nucléocrates en déviant le mot "soutien" aux ENR signifiant simplement un engagement à acheter leur électricité à un prix convenu durant une durée contractuelle. Une subvention c'est de l'argent contre RIEN, et c'est loi d'être le cas.
En revanche vous ne vous précipitez pas pour répondre à mes 3 questions, comme je m'y attendais vous faites l'impasse sur ce qui souligne votre incompétence à discuter de sujets techniques relatifs au problème de la production d'énergie.
Et vous soulignez vous-même votre autre grande incompétence en économie de l'énergie avec votre allégation ridicule de "subventions" aux ENR. La seule activité énergétique en France qui bénéficie de subventions c'est le nucléaire avec l'état, c'est à dire nous, qui doit éponger les catastrophes EPR vendues par EDF-AREVA-ORANO.... à travers le monde.
Vous êtes toujours aussi petit, Struder, cessez d'aboyer comme un roquet puisque vous ne savez pas de quoi vous parlez.

Serge Rochain

Je vous remets la réponse à votre question ici, voyez elle ne date que de fin août :
Serge Rochain 29 août 2020 - 11:35
Le problème est toujours le même avec ces soi disant subventions. Les subventions c'est de l'argent contre rien, c'est d'ailleurs comme cela que nous paieront près d'un milliard d'indemnités à la Finlande, car 850 millions sont déjà acquis et cela va continuer.
En revanche concernant les renouvelables il s'agit de l'achat de l'électricité qu'ils produisent, donc pas de l'argent contre rien. S'il est vrai que par le passé, cette électricité a été payée fort chère avec des engagements de durées qui arrivent aujourd'hui en fin de contrat et les conditions d'achat favorables n'ont cessés de diminuer durant les 15 dernières années au point que la plupart des implantations industrielles en solaire et éolien préfèrent aujourd'hui vendre leur production sur le marché libre plutôt que de vendre à EDF aux conditions actuelles. Mais cette "aide" aux investisseurs pionniers qui ont permis de faire baisser les coûts les a conduit aujourd'hui à être les moyens les plus économiques de produire de l'électricité je vous invite à voir la réalité des marchés passés aujourd'hui :
https://www.batirama.com/article/26939-photovoltaique-comwatt-est-pret-…
et
https://www.courrierinternational.com/article/encheres-energie-solaire-…
Ce qui conduit à un prix de production de l'électricité solaire à être près de 10 fois moins élevé que l'électricité nucléaire issue du nucléaire de l'EPR que l'on vous vend comme le futur de l'énergie électrique. Un peu de raison au lieu de colporter toutes les fakes news émanant du lobby nucléaire :
https://www.franceculture.fr/economie/les-lobbyistes-du-gaz-et-du-nucle

Même pour les petites installations de particuliers de PPV en autoconsommation avec revente du surplus à EDF sont au seul bénéfice d'EDF qui achète le KWh à 0,09€ pour le revendre à 0,116 € alors qu'EDF ne voit même pas passer ces électrons que qu'ils sont injectés directement dans le réseau. EDF fait dans cette affaire une marge éhontée et vous êtes le pigeon car vous avez payé deux fois ce KWh : La première fois dans la CSPE que vous avez payée sur votre facture EDF et dont 0,09€ ont servi à acheter ce KWh au particulier qui le vend à EDF et une seconde fois à 0,116€ lorsqu'EDF vous l'a revendu. Ce n'est pas le producteur d'électricité renouvelable le voleur dans l'affaire, mais bien EDF, vous vous trompez de cible. Alors cessez ces fakes news de supposées subventions au profit des producteurs d'énergie électrique renouvelable qui seraient la ruine du contribuable.

Cortex

Je pensait qu'AREVA n'existait plus et avait été renommé FRAMATOME ?

Serge Rochain

AREVA n'existe plus...... en France. Mais c'est AREVA qui a signé le marché avec la Finlande et dans lequel AREVA l'état français détient 100% de propriété. Ces affaires internationales sont toujours très compliquées et, lorsqu'on vend ces actifs à une autre ou lui change le nom, conduisent à ce que l'entreprise est morcelée et une entreprise spécifique sous l'ancien nom et créée et continue pour assumer les engagements contractuels. Si AREVA n'existe plus en France elle existe toujours à l'étranger et en particulier en Finlande.

Serge Rochain

Mon pauvre Gautier vous ne savez toujours pas lire ? Qu'importe qui a écrit l'article (dont rien ne permet de savoir que c'est un lobbyiste de quoi que ce soit puisqu'il ne donne pas d'opinion mais fait état de marchés qui sont signés entre des producteurs et des acheteurs ..... il n'y a pas d'opinion la dedans. Et si vous savez lire les prix sont bien indiqués tant pour l'EPR Anglais que pour le solaire Portugais.
Je n'ai pas dit non plus que toute la CSPE servait à acheter l'électricité soutenue et qu'importe la proportion dévolue à chaque service puisque l'on sait que le surplus revendu à EDF est de 9 centime le KWh (au maximum puisque selon la puissance crête cela varie de 6 à 9 aux conditions actuelles et que de toutes les façon c'est revendu 11,6 centimes au tarif jour et forcément en journée puisqu'EDF ne le stock pas. Alors le reste de votre baratin tombe à plat. Le boulot d'EDF dans cette affaire consiste à faire une -facture au producteur et une +facture au consommateur.
C'est fini Gautier, les jeux sont faits, l'avenir inéluctable, et tous les Gautier du monde n'y changeront rien, le nucléaire s'est suicidé dans le mensonge..... et chez France culture, ce sont aussi des lobbyistes des ENR ?
Et vous n'avez rien à dire sur le probable milliard d'euros d'indemnité à verser à la Finlande dont 850 millions sont déjà assurés ? Quel étrange silence de votre part.... l'autruche ? Finalement vous êtes un véritable héros Gautier, on vous dirait qu'on va vous prendre l'argent que vous avez sur votre compte, qu'on va saisir votre maison, votre voiture, bref, tous vos bien mais que c'est pour sauver le nucléaire, vous diriez encore "vive le nucléaire" !
Chapeau pour la fidélité, dommage que ce soit au profit d'une escroquerie.

Gautier

Non seulement EDF rachète les KWh non consommés à 10 cts d'euros (au lieu de 9, comme vous le dites, sans compter les aides à l'investissement) mais le tarif de ventes du KWh, aux alentours de 11 cts H.T. en tarif bleu, n'est pas si différent des autres fournisseurs. Ce n'est donc pas vol de la part d'EDF. Tout le reste de votre baratin tombe à l'eau face à l'énormité des aides aux ENR et leur peu d'intérêt en France, tout au moins sur les économies d'émissions de CO2. https://www.les-energies-renouvelables.eu/conseils/photovoltaique/tarif… L'escroquerie n'est peut-être pas là où vous le pensez !

Postyt94

Ben oui, mon bon Gautier, il vaut mieux se relire avant de poster n'importe quoi ...

Ça va mieux le rhume maintenant ...

Ajouter un commentaire

Sur le même sujet