Nucléaire : Orano prévoit une reprise de sa croissance après des résultats en baisse en 2020

  • AFP
  • parue le

Le groupe nucléaire Orano prévoit un retour à la croissance cette année après avoir dévoilé vendredi des résultats en baisse sous l'effet de la pandémie de Covid-19.

L'entreprise a enregistré une perte nette de 70 millions d'euros l'an dernier contre un bénéfice net de 408 millions un an plus tôt, a-t-elle indiqué dans un communiqué. Ce résultat est toutefois marqué par "un rendement des actifs dédiés de couverture des obligations de fin de cycle moins élevé en 2020 après une performance très significative des marchés financiers en 2019".

Le rendement de ces actifs dédiés aux démantèlements futurs évolue toujours fortement d'une année sur l'autre. Hors notamment cet élément comptable, la perte nette ajustée s'affiche pour sa part en amélioration à 91 millions d'euros en 2020, contre une perte de 145 millions d'euros en 2019.

Le chiffre d'affaires est en retrait de 2,7% à 3,684 milliards d'euros, conformément aux dernières prévisions, "en raison d'arrêts de production et de reports d'activité, liés à la pandémie". Pour cette année, Orano prévoit une reprise de la croissance du chiffre d'affaires ainsi qu'un maintien du cash-flow net positif. "Ces perspectives restent dépendantes de l'évolution de la pandémie en France et dans les pays où le groupe opère", prévient toutefois Orano. Pour l'heure, seules des activités minières au Canada sont encore pénalisées significativement par la pandémie.

Les prévisions ne tiennent pas non plus compte d'une éventuelle bonne nouvelle: le projet d'usine chinoise de traitement et recyclage des combustibles usés, un contrat géant toujours en négociation.

Le groupe, issu de la restructuration de l'ex-Areva, est spécialisé dans le cycle du combustible nucléaire : mines, enrichissement de l'uranium, recyclage des combustibles usés mais aussi logistique, démantèlement et ingénierie.

Commentaires

Serge Rochain

La méthode Coué en action

François Kneider

Bonjour, L'énergie nucléaire doit revoir la partie conversion chaleur / électricité, qui a plus de cent ans. Il transforme moins de 30% de la chaleur produite en électricité; doit quitter les turbines à vapeur.

La vapeur ne doit pas faire tourner la turbine directement; il doit transmettre sa pression à un liquide dont le liquide (eau froide) fait tourner une turbine hydraulique, avec cela, le rendement de l'électricité en ligne est plus du double, à chaleur égale.<https://www.linkedin.com/pulse/centrales-%C3%A9lectriques-nucleaire-fra….

François Kneider

La meilleure énergie pour la santé et l'économie du climat est l'énergie stockée Earth Sea Air.
<https: //www.linkedin.com/pulse/%25C3%25a9 Energie-stock% 25C3% 25A9e-terre-mer-air-francois-genouider /.
La chaleur stockée à basse température disponible, durable, sans CO2, et autre pollution dépasse de loin les besoins.

Elle est permanent, pilotable, illimité, disponible presque partout, à tout moment et presque gratuite, avec un facteur de charge pouvant dépasser le 60%.

François Kneider

La meilleure énergie pour la santé et l'économie du climat est l'énergie stockée Earth Sea Air. <https://www.linkedin.com/in/kneider/detail/recent-activity/posts/.
La meilleure énergie pour la santé et l'économie du climat est l'énergie stockée Earth Sea Air.

La chaleur stockée à basse température disponible, durable, sans CO2, et autre pollution dépasse de loin les besoins.

Elle est permanent, pilotable, illimité, disponible presque partout, à tout moment et presque gratuite, avec un facteur de charge pouvant dépasser le 60%.

Ajouter un commentaire

Sur le même sujet