À Saint-Étienne, les transports en commun étaient gratuits ce week-end pour inaugurer une nouvelle ligne de tram

  • AFP
  • parue le

Les transports en commun étaient exceptionnellement gratuits ce week-end sur le réseau métropolitain de Saint-Étienne pour marquer la mise en service d'une troisième ligne de tramway. La Société des transports en commun de l'agglomération stéphanoise (Stas) a institué cette gratuité à l'occasion de l'inauguration du T3, qui a été largement perturbée par la manifestation des "gilets jaunes".

Les usagers ont ainsi souvent dû se contenter de marcher le long des rails pour découvrir le tracé, long de 4,3 kilomètres et reliant la gare TGV au Technopôle, zone d'activités de quelque 450 entreprises, mais aussi La Comédie, le Zénith ou le stade Geoffroy-Guichard. D'autres ont emprunté finalement des navettes d'autobus en remplacement.

"Cette extension du réseau ferré porte de 36 à 43 le nombre de rames de tramways en circulation" sur le réseau métropolitain stéphanois, a précisé à l'AFP Ludovic Jourdain, directeur général de la Stas, une filiale du groupe Transdev. Le groupe français multinational de transport installera son siège régional à Saint-Étienne au printemps prochain.

Plus gros chantier de la mandature du maire LR de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, le projet du T3 a coûté 73 millions d'euros et nécessité deux ans de travaux.

Dans un communiqué, le conseiller municipal Olivier Longeon, tête de liste Europe Écologie Les Verts aux prochaines municipales, a critiqué cette nouvelle ligne "à l'utilité limitée et très critiquée par la Chambre régionale des comptes", eu égard aux prévisions de fréquentation rapportées au montant de l'investissement. "En 2016, les élus EELV de Saint-Etienne Métropole avaient voté pour cette liaison, et ce malgré leurs nombreuses critiques pour ce projet, considérant que tout développement des transports en commun a un impact positif", a-t-il expliqué.

Ajouter un commentaire

Sur le même sujet