Schlumberger a réduit sa perte nette au troisième trimestre

  • AFP
  • parue le

Le groupe de services pétroliers Schlumberger a réduit sa perte nette au troisième trimestre, mais a estimé vendredi que la reprise du secteur devrait rester "fragile" en raison de l'épidémie de Covid-19, sur fond de crise de l'or noir.

L'entreprise, qui a récemment annoncé qu'elle comptait supprimer un quart de ses effectifs, a enregistré une perte nette de 82 millions de dollars au cours des trois derniers mois, a-t-elle indiqué dans un communiqué. À la même période de 2019, elle affichait une perte géante de 11,38 milliards de dollars, pénalisée par de lourdes charges liées aux conditions du marché.

Le bénéfice par action, qui fait référence en Amérique du Nord, a atteint pour sa part 16 cents contre 43 cents un an auparavant, au-dessus des attentes des analystes.

"Notre programme de réduction des coûts, qui permettra de supprimer définitivement 1,5 milliard de dollars de coûts structurels sur une base annuelle, progresse bien", s'est félicité le PDG Olivier Le Peuch, cité dans le communiqué. "Nous espérons réaliser la grande majorité de ces économies à la fin de l'année. Cela représente une étape cruciale vers notre objectif intermédiaire de rétablir les marges d'Ebitda (excédent brut d'exploitation, NDLR) ajustées de 2019 avant la fin de 2021", a-t-il complété.

Le groupe, qui développe des technologies destinées au forage de puits pétroliers et à la construction de puits et plates-formes, a par ailleurs vu son chiffre d'affaires chuter de 38%, à 5,26 milliards de dollars.

La multinationale aux origines françaises a annoncé en juillet dernier qu'elle envisageait la suppression de 21 000 emplois après avoir accusé une perte nette de 3,43 milliards de dollars au second trimestre.

"L'amélioration de la reprise de la demande" de pétrole "et la discipline continue" du côté de l'offre "créent les conditions d'un rebondissement de l'activité" du secteur à long terme, a analysé le PDG. Mais selon lui, "la reprise à court terme" devrait rester "fragile" en raison d'éventuelles vagues d'épidémie de Covid-19.

Ajouter un commentaire

Sur le même sujet