Voeux site

Schlumberger pourrait supprimer près de 400 postes en France selon les syndicats

  • AFP
  • parue le

Le groupe de services pétroliers Schlumberger va mettre en place 5 plans de sauvegarde de l'emploi (PSE) "qui entraîneront près de 400 suppressions de postes, ce qui correspond à 20% de l'effectif en France", indique mercredi la CFE-CGC, présente sur l'ensemble des sites français.

La multinationale aux origines françaises avait annoncé en juillet dernier qu'elle envisageait la suppression de 21 000 emplois après avoir accusé une perte nette de 3,43 milliards de dollars au second trimestre. "La direction de l'entreprise évoque une forte baisse de son activité liée à la crise du secteur pétrolier, mais une reprise est envisagée dès 2022 et on investit en France dans les énergies nouvelles, à Clamart et à Béziers, on aurait pu éviter les suppressions de postes", déplore la CFE-CGC.

Francis Jeandra, délégué syndical CFE-CGC "s'étonne que l'entreprise procède à des PSE alors qu'elle bénéficie du chômage partiel et aurait pu profiter de l'APLD (activité partielle longue durée)". De plus, les investissements dans les nouvelles énergies comme l'hydrogène vert (produit à partir d'énergies renouvelables) bénéficient des fonds publics, pointe-t-il.

La restructuration va affecter les activités de support, de recherche, de développement software, de formation, de manufacturing sur les sites de Paris, Clamart, Melun, La Défense, Montpellier, Pau et Rennes. La fermeture du site de La Défense est programmée à l'automne 2021, indique le communiqué du syndicat.

"La CFE-CGC de Schlumberger se demande avec inquiétude jusqu'à quand la situation de l'emploi va continuer de se dégrader au sein du groupe" et souligne qu'"au total, en France depuis 2015, 11 plans sociaux successifs ont eu lieu. Les effectifs auront diminué de 1.500 salariés en cinq ans".

La direction de Schlumberger n'avait pu être jointe mercredi soir.

Commentaires

de boissezon

aie aie aie, la Direction n'avait pu être jointe mercredi soir ! Mais que font les excellents journalistes de la prestigieuse agence AFP ? Restent ils sur l'ordi sans téléphoner ? Bon, c'est sûr, on en saura plus demain matin à l'aube...

Ajouter un commentaire