Syrie : au moins 4 morts dans des tirs de missiles sur des raffineries de pétrole

  • AFP
  • parue le

Des tirs de missiles sur des raffineries de pétrole dans le nord de la Syrie ont fait au moins quatre morts et 24 blessés, provoquant le plus important incendie touchant de telles installations, a rapporté samedi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Selon cette ONG basée au Royaume-Uni, une série de tirs de missiles par des navires de guerre russes et des forces alliées du régime syrien ont frappé des installations de raffinage de fortune dans la province d'Alep dans la nuit de vendredi à samedi, provoquant un important incendie dans cette zone contrôlée par les forces turques et leurs supplétifs syriens.

L'OSDH a fait état de quatre morts et de 24 blessés à différents degrés près de la ville de Jarablous. Au moins un rebelle syrien pro-turc a été tué, a affirmé le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane. Les secours ont mis plusieurs heures à maîtriser l'incendie qui a touché environ 180 réservoirs, selon l'OSDH. L'incendie est "le plus important jamais provoqué par un missile ciblant des installations de raffinage de fortune" en Syrie, d'après la même source.

Les installations pétrolières dans les parties de la province d'Alep contrôlées par la Turquie ont fait l'objet d'attaques répétées ces derniers mois, bien que Moscou et le gouvernement syrien ne les aient pas revendiqué. La guerre meurtrière qui dévaste la Syrie depuis 2011 a coûté des dizaines de milliards de dollars au secteur des hydrocarbures. Les combats ont parfois ravagé les infrastructures, cibles de convoitises des différents belligérants.

Avant le conflit, la production de pétrole brut syrien atteignait près de 400 000 barils par jour. Aujourd'hui, elle s'est effondrée.

Commentaires

Blaizot

D’où provient le pétrole brut de ces installations artisanales?
Pourquoi raffiner du pétrole brut plutôt qu’importer du pétrole raffiné
Cet article est trop sibyllin

Ajouter un commentaire

Sur le même sujet