Tempête Aurore: quatre morts en Pologne, transports et électricité perturbés dans le nord de l'Europe

  • AFP
  • parue le

La tempête Aurore a fait jeudi quatre morts en Pologne et causé d'importants dégâts en Allemagne, aux Pays-Bas et en République tchèque, après avoir parcouru dans la nuit le nord de la France, où des perturbations persistent sur certaines lignes ferroviaires.

Quatre personnes sont mortes et six ont été blessées en Pologne jeudi, en raison de vents violents dans le sud et sud-ouest du territoire, ont annoncé les pompiers, qui ont enregistré 3.200 interventions jusqu'en début d'après-midi.

Les quatre décès sont tous survenus dans la région de Basse-Silésie (sud-ouest) : une personne a été tuée lorsqu'une camionnette a été éjectée de la route tandis qu'un ouvrier est mort dans l'effondrement du mur d'une maison en construction.

Par ailleurs, "deux personnes sont mortes" à la suite de la chute d'un arbre sur la voiture dans laquelle ils se trouvaient, a dit le porte-parole des pompiers, Karol Kierzkowski, cité par l'agence de presse polonaise PAP.

Le service météorologique national a lancé une alerte aux vents violents dans quasiment toutes les régions de Pologne sauf deux.

Aux Pays-Bas, des mini-tornades ont été signalées, faisant quatre blessés.

Des images de Barendrecht, près de Rotterdam, montrent des toits endommagés, des abris de jardins détruits et des trampolines renversés dans l'une des rues.

"On peut voir que ça a été intense", a témoigné le maire adjoint, Nico Bults, sur la chaîne de télévision publique NOS, évoquant un épisode "impressionnant et bien sûr effrayant pour les habitants".

Une tornade a également frappé un camping à Zelhem, près de la frontière allemande, où la chute d'une branche d'arbre a endommagé un mobile-home, ont rapporté des médias néerlandais.

Les services météorologiques ont déclenché le code jaune, le troisième plus haut niveau d'alerte, et selon NOS, la compagnie néerlandaise KLM a dû annuler plus de 60 vols, en raison à la fois des vents violents et de travaux de maintenance sur une piste d'atterrissage.

- Risques de chute d'arbres -

En Allemagne, la tempête, baptisée Ignatz, a fait souffler des vents jusqu'à 100 km/h, dès les premières heures de la journée, sur une grande partie de son territoire.

Dans le Centre et l'Est, au moins 50.000 foyers sont privés d'électricité, dans les Länder (Etats régionaux) de Saxe, Saxe-Anhalt, Thuringe.

Dans ces trois régions, la circulation des trains était suspendue en début d'après-midi. Elle était fortement perturbée dans le reste de l'Allemagne, la compagnie nationale Deutsche Bahn appelant à reporter les déplacements.

Il a également été conseillé aux marcheurs d'éviter de se promener en forêt en raison des risques de chute d'arbres.

Un navire de passagers a également été légèrement endommagé après avoir heurté un pont sur la Moselle, près de Coblence, sans faire de blessés.

En République tchèque, la tempête qui a balayé les régions de l'ouest, a laissé 270.000 foyers sans électricité et a provoqué des perturbations dans les transports en raison d'arbres tombés sur plusieurs routes et voies ferrées.

Le vent a aussi endommagé des toits et des poteaux, tandis qu'à l'aéroport de Prague, les passagers de certains avions ont dû rester à leur bord, plus longtemps que prévu, parce que le vent empêchait d'approcher les escaliers de débarquement.

La France, balayée dans la nuit de mercredi à jeudi par des vents ayant atteint 175 km/h par endroits, comptait encore 40.000 foyers privés de courant en début de soirée. Ils étaient 250.000 jeudi matin.

La circulation des trains a enregistré de grosses perturbations liées à "des arbres, des branches et divers objets (un trampoline, des bâches, des tôles, etc.) qui se sont envolés et sont tombés sur les voies ou sur les caténaires", selon la compagnie ferroviaire SNCF.

Aurore a aussi occasionné des dégâts matériels comme dans le village breton de Plozévet (ouest), où une maison en construction s'est écroulée pendant le passage de la tempête, a constaté un photographe de l'AFP.

bur-abb/bat

Ajouter un commentaire

Suggestion de lecture