TotalEnergies revend sa participation dans le champ pétrolier de Sarsang au Kurdistan irakien

  • AFP
  • parue le

Le géant gazier et pétrolier TotalEnergies a annoncé jeudi avoir vendu à une société canadienne sa participation de 18% dans le champ pétrolier de Sarsang, au nord du Kurdistan irakien, pour 155 millions de dollars.

"TotalEnergies a finalisé la cession de sa participation de 18% dans le champ pétrolier onshore de Sarsang, dans la région du Kurdistan irakien, à ShaMaran Petroleum Corp, une société cotée au Canada et en Suède et spécialisée dans l'exploration et le développement pétroliers au Kurdistan, pour un montant ferme de 155 millions de dollars", indique le groupe dans un communiqué. TotalEnergies assure qu'un "montant conditionnel supplémentaire de 15 millions de dollars pourra s'ajouter en fonction de la production et des prix du baril".

Découvert en 2011, le champ de Sarsang est exploité par l'entreprise américaine HKN, qui détient la plus grosse part du projet (62%), tandis que le gouvernement régional du Kurdistan en possède 20%. Avec sa part de 18%, TotalEnergies produisait environ 3 500 barils par jour en 2021 à Sarsang, précise-t-il.

Le groupe Total, qui a promis en ajoutant "Energies" à son nom de diversifier sa production avec plus d'énergies renouvelables mais dont la stratégie pour le climat reste très critiquée, y compris par certains actionnaires, a produit quelques 14.000 barils "équivalent pétrole" par jour en Irak en 2021.

Il détient également une participation de 22,5% dans le champ pétrolier d'Halfaya, au sud du pays, et a signé en septembre 2021 un contrat avec le gouvernement irakien pour des investissements qu'il estime à 10 milliards de dollars afin de construire un réseau de collecte et d'unités de traitement de gaz, une unité de traitement de l'eau de mer et une centrale photovoltaïque.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.