Analyse du marché et des emplois éoliens en France

  • Source : France Energie Eolienne

Avec plus de 4 800 éoliennes réparties entre 730 parcs à mi-2014, l’éolien est physiquement de plus en plus visible en France bien que son rythme de développement ait été ralenti au cours des 3 dernières années. L’association France Energie Eolienne (FEE), porte-parole de ce secteur, a publié début octobre la première édition de son Observatoire éolien, en association avec le cabinet de conseil BearingPoint. Cette étude délivre principalement les grandes données relatives aux emplois et aux acteurs du marché éolien français.

A fin 2013, la filière éolienne compte, selon FEE, 10 840 emplois au sein de 760 sociétés. Ces emplois sont répartis de manière relativement homogène entre les différents maillons de la chaîne de valeur du secteur : études et développement, fabrication et composants, ingénierie et construction, exploitation et maintenance. Près de 30% sont concentrés dans la seule région Ile-de-France (principalement sur le maillon études et développement).

Après 3 années de décrochage de l’activité, FEE signale une reprise de la construction de capacités éoliennes en 2014. A mi-2014, la puissance cumulée du parc éolien français atteint 8,2 GW. Près de 75% de cette capacité a été construite par 4 acteurs : Enercon, Vestas, Senvion et Nordex. Les exploitants se partagent le marché de manière plus homogène. Les trois principaux d’entre eux sont EDF Energies nouvelles, GDF Suez et EOLE-RES.

L’observatoire éolien de FEE fait également le point sur l’évolution technologique des éoliennes. En 2013, une éolienne en France a une puissance unitaire moyenne de 2,2 MW, un mât de 85 m de haut et un rotor de 90 m de diamètre (contre 50 m en 2000). Des cartes d’identité des différents acteurs éoliens permettent enfin de mieux connaître la filière dans son ensemble.

Lire l'étude  :
Analyse du marché et des emplois éoliens en France