Arrêtez-vous à la station de bus du futur

Station de bus du futur

L'arrêt du futur voit non seulement circuler des bus mais aussi des vélos à assistance électrique et... des livres. (©photo)

Une station de bus pilote de la RATP (Régie autonome des transports parisiens) a été installée le 22 mai, à Paris, afin d’envisager de nouveaux services connexes aux transports en commun. Pendant 5 mois, les usagers de l’arrêt « Gare de Lyon-Diderot » sont invités à tester cet arrêt du futur.

Renforcer l'attractivité des réseaux de bus

Conçue par l’architecte-designer Marc Aurel, la station de bus du 17 boulevard Diderot sert de « démonstrateur de recherche ». Une combinaison de nouveaux services y sont expérimentés afin de préparer les arrêts de bus de demain.

Outre ses écrans facilitant l’accès à l’information sur l’état du réseau, l’arrêt de bus pilote s’ouvre à des usages indépendants des transports : il dispose notamment d’un espace pour des commerces ambulants (vente de cafés, snacks, smoothies selon l’heure de la journée), d’une connexion Wi-Fi publique et d’une prise électrique pour recharger son portable (qui risque d’être rapidement victime de son succès), d’une borne interactive de petites annonces ou encore d’une bibliothèque en libre-service ! Celle-ci permet de profiter gratuitement de livres suivant le principe « je laisse un livre, j’en prends un autre ».

D’une surface initiale de 6,5 m2, le point d’arrêt du boulevard Diderot a été agrandi sur une superficie de 85 m2, dont près de 35 m2 couverts pour accueillir ces différents espaces. Cette initiative de la RATP a vocation à s’étendre largement. Elle s’inscrit dans le cadre d’ « Osmose », un programme de recherche sur les espaces de transport du futur initié en 2009 par l’exploitant francilien. Cette station bénéficie également de fonds du projet européen EBSF (European Bus System of the Future) qui vise à améliorer l’attractivité des réseaux de bus européens.

Apporter des solutions de confort durables

Les problématiques énergétiques ne sont pas éludées au sein de la station de bus du futur. Celle-ci intègre, entre autres, une station de vélos à assistance électrique qui est testée gratuitement par des usagers du quartier pendant un mois.

L’environnement lumineux et thermique de l’arrêt est également repensé. Le vitrage central de la station est équipé d’une enveloppe transparente et chauffante intégrée au verre, dite HEATskin (fournie par Quantum Glass). Cette enveloppe permet d’augmenter l’arrivée de lumière naturelle et de diffuser de la chaleur lorsque les températures extérieures baissent.

Le confort sensoriel induit est couplé à un éclairage innovant, entièrement composé de diodes électroluminescentes (LED) moins énergivores que l’éclairage classique. Synchronisée avec des sons diffusés, l’ambiance lumineuse varie au fil de la journée. La station de bus du futur se veut donc plus confortable, plus rassurante, plus attractive et un brin cosy. Pour que celle-ci puisse perdurer dans le temps, elle nécessite en retour que les usagers du futur l’adoptent et fassent preuve de civisme dans cet espace aspirant à plus de convivialité.

La station de bus est dite « augmentée », c'est-à-dire non restreinte aux fonctions de transport, et favorise l'accès des personnes en situation de handicap. (©2012)

La station de bus est dite « augmentée », c'est-à-dire non restreinte aux fonctions de transport, et favorise l'accès des personnes en situation de handicap. (©photo)

dernière modification le