Belib’ : une recharge accélérée pour les véhicules électriques à Paris

Réseau Belib'

Première station de recharge du réseau Belib’ à Paris (©Mairie de Paris) 

Parmi les freins à l’acquisition de véhicules électriques par les particuliers figure en bonne place la question de leur recharge (accès à une borne, durée de recharge, etc.). A Paris, les premières bornes d’un nouveau réseau public de recharge, baptisé « Belib’ », ont été inaugurées mardi afin d’encourager le déploiement de la mobilité électrique dans la capitale. Présentation.

Une heure pour recharger son véhicule électrique

C’est place Saint-Gervais dans le 4e arrondissement parisien qu’a été inaugurée la première « station » du réseau de recharge Belib’. Elle est, comme les futures autres stations, constituée de 3 bornes dont deux permettent une recharge accélérée de son véhicule (en 1 heure). Différents types de prise sont disponibles (depuis la prise domestique dite « E/F » au câble Combo 2 de 3 m de long) afin que tous les véhicules électriques puissent y être rechargés.

En recharge accélérée, la puissance maximale délivrée est de 22 kW, soit presque 7 fois plus élevée que dans le cas d’une recharge normale (3 kW) mais au prix d'une tarification différente. La recharge accélérée coûte entre un et quatre euros par heure d’utilisation tandis que la recharge normale est facturée 1 euro de l’heure en journée et est gratuite la nuit de 20h à 8h.

Configuration d’une station de recharge Belib’

Configuration d’une station de recharge Belib’ (©Belib’)

90 stations Belib' d'ici à fin 2016

Sur le modèle des autres services Autolib’ ou Velib’, la mairie de Paris propose différents abonnements sur un site dédié (belib.paris). Un badge, facturé 15 euros, permet aux utilisateurs de recharger leurs véhicules sur les bornes de leur choix. Il permet également d’utiliser d’autres bornes en région parisienne, comme celles de l’EPAMSA (établissement public d’aménagement du Mantois Seine Aval) dans le nord des Yvelines.

Voitures, véhicules de livraison et deux-roues électriques ont ainsi accès à de nouveaux points de recharge, en plus des réseaux de bornes existants Tiers Autolib’ (250 bornes, recharge normale) et d’opérateurs privés. Près de 60 stations Belib’ (soit 180 bornes) doivent être installées d’ici à fin avril 2016(1) dans Paris et le réseau pourrait s'élever à 90 stations avant la fin de l’année.

La mairie de Paris a mis en œuvre d'autres mesures pour encourager le développement dans Paris des mobilités alternatives comme la gratuité du stationnement « visiteur »(2) (limité à 2 h) pour les conducteurs de véhicules électriques, au GNV ou hybrides rechargeables non diesel émettant moins de 60 g de CO2 au km, ou comme sa subvention à l’achat de deux-roues électriques qui peut atteindre 400 euros(3). Le coût total du développement du service Belib’ est évalué à 10,4 millions d’euros, son développement étant cofinancé avec l’Ademe et la région Ile-de-France.

dernière modification le