CES 2015 : un sèche-linge primé au milieu des objets connectés

Sèche-linge Whirlpool

Le sèche-linge HybridCare de Whirlpool mesure un peu moins de 70 cm de côté et environ 80 cm de profondeur. (©Whirlpool).

Le salon de l’électronique CES (Consumer Electronic Show) de Las Vegas s’est achevé le week-end dernier. Parmi les produits les plus remarquables ayant reçu une récompense figure un sèche-linge. Ce dernier s’est principalement distingué pour des raisons énergétiques. Explications.

Le sèche-linge Whirlpool HybridCare : prime à l’économie

Conçu par la société américaine Whirlpool, le sèche-linge primé est un modèle à condensation équipé d’une pompe à chaleur. Baptisé « HybridCare », il se distingue des sèche-linge classiques qui fonctionnent par circulation d’air chaud, cet air étant au préalable capté dans la pièce et chauffé par des résistances électriques.

Dans le cas d’un sèche-linge à pompe à chaleur, l’air chaud n’est pas évacué mais récupéré, déshumidifié et à nouveau utilisé lors des cycles suivants. Seule l’eau condensée est ainsi évacuée et les besoins énergétiques sont réduits de l’ordre de 40% en moyenne.

D’une capacité de 10 kg, le sèche-linge de Whirlpool pourrait même consommer, selon l’entreprise, jusqu’à 73% moins d’électricité en mode Eco Dry par rapport à un sèche-linge classique. Des capteurs de la technologie HybridCare permettent d’ajuster la température de séchage dans le tambour afin de préserver le linge délicat.

Les sèche-linge : une réputation énergivore tenace

La « sobriété » du sèche-linge HybridCare est particulièrement mise en avant car les sèche-linge sont traditionnellement réputés pour absorber une quantité importante d’électricité. Ceux-ci font partir des appareils ménagers les plus énergivores, avec une consommation moyenne estimée entre 350 et 400 kWh par an(1). Cela représente près de 15% de la consommation d’électricité « spécifique » (c’est-à-dire hors chauffage) des ménages dans leurs logements. En France, le coût énergétique annuel d’un sèche-linge peut ainsi être évalué entre 50 et 60 euros en moyenne(2).

Selon l’Ademe, sécher le linge consommerait traditionnellement près de 2 fois plus d’électricité que le laver. Dès lors, de nombreuses associations appellent à privilégier le séchage à l’air libre. L’étiquette énergie, qui classe dans l’Union européenne les sèche-linge de A+++ à D, permet toutefois d’identifier les sèche-linge disposant d’une bonne efficacité énergétique(3). Elle indique également d’autres caractéristiques telles que la durée des cycles de séchage des modèles et leur bruit en décibels.

Les consommateurs peuvent ainsi connaitre en amont la consommation précise de chaque cycle de leur sèche-linge, celle-ci pouvant fortement varier d’un modèle à un autre (de moins de 1kWh à 4,5 kWh). Si le modèle de Whirlpool présenté au CES est sur ce point très vertueux, son prix constitue encore un frein (près de 1 800 $, soit plus de 1 500 €) pour les ménages. Vous aurez le temps de calculer le retour sur investissement d’ici sa commercialisation, celle-ci étant à l’heure actuelle cantonnée au marché nord-américain en ce début d’année.