Des textiles innovants été comme hiver

Cravate climatisée

Cravate climatisée (©photo)

Veste chauffante ou climatisée, à vous de choisir selon le temps. Plusieurs sociétés développent de nouveaux vêtements sophistiqués permettant de s’adapter aux changements météorologiques.

Une veste chauffante pour le froid

La société Milwaukee, fabricant de matériel et d’outillage électrique, a conçu une veste de chantier chauffante garantissant une chaleur constante quels que soient les conditions météorologiques. Celle-ci dispose d’une batterie M12 lithium-ion de 12V qui lui permet de chauffer 3 zones du haut du corps. Un système dit « Easy Touch Controller » permet par une simple pression de régler 4 modes de chaleur associés à des couleurs : préchauffage, position froide bleue (37°C), position medium blanche (42,7°C), position haute rouge (45,8°C). La batterie lithium-ion dispose d’une autonomie de 6h.

Notons que cette veste est également commercialisée sans batterie ni chargeur, son tissu multicouches réchauffant lui-même le corps dans une moindre mesure.

La cible : la veste chauffante, dite C12HJ0, a été à l’origine conçue pour un usage professionnel pour les électriciens, les plombiers et les travailleurs de l’industrie.

Des vêtements climatisés pour se rafraichir

Au Japon, la catastrophe naturelle de mars 2011 a privé les habitants de la capacité électrique d’une partie importante du parc nucléaire national. De nombreux usages comme la climatisation ont été affectés. Des vêtements conçus par la société Kuchofuku générant eux-mêmes une climatisation ont alors rencontré un important succès.

Hiroshi Ichigaya, ancien ingénieur chez Sony et directeur de Kuchofuku, avait créé ce concept dès 2004 suite à une canicule, partant du principe qu’il est « inutile de refroidir une pièce entière, l’important étant que les gens se sentent au frais ». La veste climatisée dispose ainsi de deux petits ventilateurs directement greffés dans le tissu. Ceux-ci sont alimentés par une batterie lithium-ion disposant jusqu’à 11 heurs d’autonomie. Les deux ventilateurs  brassent jusqu’à 20 litres d’air frais par seconde entre le corps et le tissu pour assurer une bonne climatisation.

La cible : la veste « climatisée » touche principalement les travailleurs confrontés à des températures importantes, par exemple dans les secteurs de la sidérurgie, de l’industrie automobile ou de la construction. Malgré un certain manque d’esthétisme, son caractère innovant et son coût (95 euros par veste) ont également séduit de nombreux employés de bureau.

Notons que les innovations dans ce domaine ne se limitent pas aux vestes. Une autre société japonaise, Thanko, commercialise notamment une… cravate climatisée ! Celle-ci peut se recharger à l’aide d’un port USB sur son ordinateur.

dernière modification le