Effacement d’électricité : première vente directe sur le marché de gros

parue le
Effacement d’électricité

© Connaissance des Énergies

Il y a tout juste une semaine, la première vente directe d’un « effacement » de consommation sur le marché de gros de l’électricité a été réalisée par la société Smart Grid Energy. Pour rappel, un effacement désigne une diminution temporaire de la consommation électrique d’un industriel ou d’un particulier par rapport au niveau de consommation initialement prévu de ce dernier. Concrètement, un consommateur accepte de suspendre certains usages électriques sur une période donnée (et de les réactiver éventuellement un peu plus tard, on parle alors de « report de la consommation »).

L’objectif initial des mécanismes d’effacement est de pouvoir éviter des pics de consommation trop élevés sur le réseau électrique. Ces pics nécessitent en effet de recourir à des unités de production coûteuses et font peser un risque sur la stabilité du réseau. Jusqu’à maintenant, RTE avait recours à des effacements pour limiter ce risque (dans le cadre du mécanisme dit « d’ajustement »).

Dans la loi dite « Brottes » d’avril 2013, un nouveau cadre a été fixé pour valoriser des effacements sur les marchés de l’électricité (pas uniquement durant les pics de consommation). Une expérimentation a été lancée le 18 décembre dernier, suivant les règles dites « NEBEF » (Notification d’Échange de Blocs d’Effacement) proposées par RTE et validées par la CRE.

Le 8 janvier 2014, la papeterie Norske Skog Golbey (NSG), implantée dans les Vosges, a ainsi accepté de réduire son « appel de puissance » de 33,6 MW pendant près de 2 heures, entre 8 heures et 10 heures du matin. Concrètement, elle a ainsi consommé 63 MWh de moins que ce qu’elle prévoyait de consommer initialement. Elle a été rémunérée pour cet effacement. L’électricité « économisée » qui a tout de même été produite a été revendue sur le marché de gros de l’électricité par Smart Grid Energy, l’« opérateur d’effacement ».

Retrouvez ci-dessous la courbe de charge (représentation graphique de la consommation électrique française) du 8 janvier 2014 ainsi que le prix du MWh sur le marché Epex Spot ce jour-là.

Réseau électrique français : courbe de charge du 8 janvier 2014

La papeterie NSG a réduit sa consommation de 63 MWh entre 8h et 10h. L'opérateur d'effacement Smart Grid Energy a valorisé ce volume d'électricite sur le marché de gros de l'électricité (sans avoir besoin de l'accord du fournisseur d'électricité).