Efficacité énergétique : la géothermie intégrée au bâti

Géothermie et béton

De nouvelles voies d'optimisation s'offrent aux blocs de béton. (©photo)

Le pôle de compétitivité Tenerrdis dédié aux nouvelles technologies de l’énergie a annoncé mercredi la sélection de 2 nouveaux projets innovants par le Fonds Unique Interministériel (FUI). L’un deux consiste à développer un système de « fondation géothermique » préfigurant des bâtiments plus économes en énergie. Présentation.

Une base en béton source d’énergie

La société Fondatherm a conçu un système de blocs de béton creux à double fonction : une fois posés, ceux-ci constituent la fondation d’un bâtiment et permettent d’exploiter la chaleur du sous-sol. Les blocs de béton préfabriqués en forme d'auge (section en U) permettent en effet de laisser l’air circuler en le préchauffant avec les calories du sous-sol en hiver mais également en le rafraîchissant en été. Les besoins de chauffage et de climatisation sont alors plus faibles et les consommations du bâtiment réduites.

Le système de Fondatherm fonctionne sur le principe d’un échangeur air-sol. A quelques mètres de profondeur, la température du sol reste presque constante toute l’année, en moyenne autour de 10 à 12°C. Une prise d’air provenant de l’extérieur est positionnée à quelques mètres du bâtiment. L’air circulant dans la fondation enterrée profite de l’inertie thermique du sous-sol environnant ainsi que de la structure en béton elle-même. Ce système peut être qualifié de « puits climatique ». C’est une application du principe de « puits canadien » permettant de préchauffer un logement l’hiver (système traditionnellement appelé « puits provençal » lorsqu’il permet de rafraîchir un logement l’été).

Une meilleure efficacité énergétique déjà éprouvée

Le système de fondation géothermique est compatible avec tous types de bâtiments (logements individuels ou collectifs, industriel, agricole, etc.). Il s’agit d’une solution dite « passive » permettant d’améliorer leur efficacité énergétique. Pour rappel, le secteur des bâtiments absorbe 44,5% de la consommation d’énergie finale en France en 2012.

Plusieurs bâtiments dans l’Yonne sont déjà équipés des blocs de béton de Fondatherm : un chai viticole, un bâtiment industriel et un établissement d’hébergement pour personnes âgées (EHPAD). La fondation installée au sein de l’EHPAD d’Ancy-le-Franc lui confère une puissance calorifique maximale de 29,1 kW. Sous cet EHPAD, 60 mètres de blocs de béton sont enfouis à 2 mètres de profondeur. Ils permettent d’économiser l’équivalent de 8 500 kWh/an de chauffage en hiver et 4 385 kWh/an de rafraîchissement en été, selon les évaluations de Fondatherm. Sur ce site, l’installation des blocs géothermiques a coûté 38 000 €, un investissement rentabilisé en 9 ans ½ selon le constructeur. Un deuxième EHPAD muni de ces fondations géothermiques est actuellement en cours de construction.