Electromagnétisme : un abat-jour en lévitation

Abat-jour électromagnétique

Un abat-jour qui flotte dans les airs, c'est possible grâce aux ondes électromagnétiques (©Light light by Crealev)

Un abat-jour coupé en deux, cela peut surprendre, voire paraître inquiétant. Pourtant, aucun phénomène paranormal n’affecte les lampes commercialisées par la société Light Light. Celles-ci exploitent des lois électromagnétiques qui leurs permettent d’effectuer cette prouesse visuelle.

Un abat-jour surréaliste

Les lampes, possédant un abat-jour en lévitation sont le fruit du design d’Angela Jansen et du développement d’un ingénieur électrique, Ger Jansen. Elles intègrent des composants électromagnétiques associés à un contrôle de système pointu fourni par la société Crealev, qui commercialise une technologie de lévitation. Cette technologie suit les trois étapes générales du phénomène électromagnétique :

  • émission : l’énergie est générée par une source (dans ce cas, le courant qui circule dans la partie inférieure de la lampe) ;
  • propagation : l’énergie est véhiculée dans un milieu physique (air) ;
  • réception : l’énergie est récupérée par un capteur (situé dans la partie supérieure de l’abat-jour).

Les lampes de la société Light Light nécessitent ainsi uniquement une prise de courant traditionnelle (contrairement à la technologie de supraconductivité(1) qui utilise de l’azote liquide à très basse température). Elles existent en deux gammes : « Silhouette » (modèle classique en noir) et « Eclipse » (abat-jour droit et pied en verre soufflé à la main). Le prix de vente atteint 980 euros hors frais de ports. Un système de LED associées aux lampes leur confère une bonne luminosité (300 lux)(2), tout en conservant une consommation électrique modérée.

Un siècle et demi d’innovations électromagnétiques

Les applications électromagnétiques sont nombreuses et ne sont pas récentes. C’est dans les années 1860 que le physicien écossais James Maxwell formule les bases de l’électromagnétisme. Ses travaux sont confirmés par la suite par Heinrich Hertz et Max Planck, qui ont prouvé que les échanges d’énergie électromagnétique peuvent être quantifiés, en étudiant le corps noir(3). Albert Einstein introduit le concept de photon, particule composant les ondes électromagnétiques en 1905.

La propagation des ondes électromagnétiques dépend de leur fréquence. Par exemple, dans la plage des ondes radios, les ondes longues (fréquence faible) ont en général des capacités à contourner les obstacles et à se propager loin. Les différentes longueurs d’ondes, que celles-ci soient naturelles (ex : Soleil) ou artificielles, offrent des applications extrêmement variées : ondes radios principalement utilisées par l’armée et les opérateurs de télécommunication, lasers pour les CD, DVD, l’ophtalmologie et même les lecteurs de codes barre dans les supermarchés, rayons X et gamma en imagerie médicale et en radiothérapie, etc. A cette liste peut désormais s’ajouter l’abat-jour en lévitation.

 

Une lampe de la gamme "Silhouette" de Light Light (©Light light by Crealev)

Une lampe de la gamme "Silhouette" vendu à 980 euros (©Light light by Crealev)

dernière modification le