États-Unis: une production et des exportations de gaz naturel au plus haut selon l'EIA

parue le
Etats-Unis

La production américaine de gaz a atteint un niveau record en 2018. (©Pixabay)

Aux États-Unis, la production de gaz naturel a atteint un niveau record en 2018, en hausse de 11% par 2017 selon l’EIA américaine (Energy Information Administration).

Une production gazière record en 2018

En 2018, près de 101,3 milliards de pieds cubes de gaz naturel par jour (unité principalement utilisée au États-Unis) ont été extraits des gisements américains selon l’EIA, un niveau jamais atteint précédemment dans le pays, déjà premier producteur mondial de gaz. La production de gaz « sec » du pays - qui correspond au gaz commercialisé(1) hors pertes dues à l’extraction des liquides de gaz naturel - a pour sa part atteint 83,4 milliards de pieds cubes par jour en 2018.

Près de la moitié du gaz extrait du sous-sol américain provient du bassin Permien (Texas) et de la région des Appalaches, où sont notamment situés les gisements de gaz de schiste de Marcellus et d’Utica (Pennsylvanie, Ohio, Virginie-Occidentale).

Grâce à la croissance de la production domestique de gaz de schiste, le gaz naturel a supplanté depuis 2016 le charbon comme première source d’énergie dans le mix électrique américain. En 2018, le gaz a compté pour 35,1% de la production électrique américaine (contre 31,7% en 2017).


Le gaz naturel a compté pour plus de 35% de la production américaine d’électricité en 2018. (©Connaissance des Énergies, d’après EIA)

Des exportations en forte hausse

L’Agence internationale de l'énergie (AIE) prévoit que les États-Unis renforcent leur importance sur les marchés gaziers dans les années à venir grâce à son exploitation d’hydrocarbures non conventionnels : l’offre américaine pourrait compter pour presque 45% de la hausse de la production mondiale d’ici à 2023 selon les prévisions de l’AIE publiées à l’été 2018 pour la période 2017-2023

Les États-Unis ont fortement augmenté leurs exportations de gaz naturel l’an dernier, pour la 4e année consécutive. Ces exportations ont respectivement cru de 14% par gazoducs et de 53% sous forme liquéfiée (GNL) en 2018 selon les dernières données de l'EIA.

Pour rappel, les États-Unis sont devenus exportateurs nets de gaz naturel en 2017, pour la première fois depuis près de 60 ans. Selon l’EIA, les exportations américaines de GNL pourraient très fortement augmenter entre 2022 et 2030, avec la mise en service de nouveaux terminaux actuellement en construction. Après 2030, les installations américaines ne seront toutefois « plus aussi compétitives en raison de nouveaux fournisseurs arrivant sur le marché global du GNL » (plus proches des grandes zones de consommation), juge l'agence américaine.

Exportations américaines de gaz
Les exportations mensuelles de gaz naturel des États-Unis ont atteint un niveau record en décembre 2018, aussi bien par gazoducs que sous forme liquéfié. (©Connaissance des Énergies, d’après EIA)

Sources / Notes
  1. Le gaz « commercialisé » exclut entre autres les volumes de gaz réinjectés dans les gisements ou « torchés » sur site.