Newsletters des énergies

États-Unis/Mexique : le point sur les échanges d’énergie à l’heure du « mur »

parue le
Pétrole Mexique États-Unis

En 2017, les États-Unis ont exporté plus d’un million de barils par jour de produits pétroliers vers le Mexique. (©Anadarko)

Le président américain Donald Trump était hier en Californie, où plusieurs prototypes du mur qu’il souhaite construire à la frontière avec le Mexique lui ont été présentés. L’EIA (U.S. Energy Information Administration) a dans le même temps publié ses derniers données sur les échanges d’énergie entre les deux pays.

Plus de 25 milliards de dollars d’exportations en 2017

En matière d’énergie, les États-Unis bénéficient depuis 3 ans d’une balance commerciale positive avec leur voisin mexicain. En 2017, les exportations américaines d’énergie vers le Mexique ont atteint un montant record de 25,8 milliards de dollars (dont 23,2 milliards de dollars de produits pétroliers) selon l’EIA. C’est plus de deux fois plus que la valeur des importations américaines d’énergie depuis le Mexique (11,1 milliards de dollars en 2017).

L’EIA rappelle que les Américains ont, avec leur voisin, traditionnellement importé du pétrole brut et exporté des produits pétroliers raffinés (essences, GPL, etc.). En 2017, les États-Unis ont ainsi encore importé près de 608 000 barils par jour de pétrole brut depuis le Mexique qui constitue son 4e fournisseur de brut après le Canada, l’Arabie saoudite et le Venezuela.

Avec la hausse de leur production intérieure, les États-Unis ont diminué leurs importations lors des dernières années tout en bénéficiant de la baisse des cours pour en réduire encore le montant. Les exportations américaines de produits pétroliers vers le Mexique ont en revanche augmenté en volume et en valeur en 2017.

Export import entre Mexique et Etats-Unis
L’énergie a compté pour plus de 10% de la valeur des exportations américaines vers le Mexique en 2017 selon les dernières données de l’U.S. Census Bureau. (©Connaissance des Énergies, d’après EIA)

Le Mexique, première destination du GNL américain

En 2017, les États-Unis ont en moyenne exporté « près de 4,6 milliards de pieds cubes de gaz par jour » vers le Mexique (soit près de 47,5 milliards de m3 en 2017), principalement par gazoduc. L’EIA précise que les gazoducs en cours de construction ou à l’étude doivent permettre de quasiment doubler dès 2018 les capacités d’exportation de gaz depuis les États-Unis vers le Mexique.

Pour rappel, les États-Unis ont également commencé en février 2016 à exporter du gaz sous forme liquéfiée (GNL) à partir du site de liquéfaction de Sabine Pass en Louisiane. Entre le début de ces exportations et février 2017, 19% des livraisons américaines de GNL ont eu pour destination le Mexique, ce qui en fait le principal partenaire des États-Unis.

Hors hydrocarbures, rappelons que les États-Unis, le Canada et le Mexique avaient annoncé à l'été 2016 lors du sommet dit des « trois amigos » leur engagement commun de produire la moitié de leur électricité à partir de sources décarbonées en 2025. Barack Obama était alors encore président des États-Unis.