Newsletters des énergies

États-Unis : quelles énergies depuis l’indépendance ?

parue le
Independence Day et énergie

Les États-Unis commémorent aujourd’hui leur « Independence Day ». (©Pixabay)

C’est aujourd’hui la fête nationale des États-Unis, qui commémore la Déclaration d’indépendance du 4 juillet 1776. Quelles ont été les énergies qui ont dominé le mix énergétique américain depuis lors ? La réponse sous forme d'infographies.

Bois, charbon, pétrole : trois ères énergétiques depuis 1776

Jusqu’aux environs de 1885, c’est la biomasse qui constituait la principale source d’énergie des États-Unis. Au bois combustible s’est ensuite substitué le charbon, symbole de la révolution industrielle et du développement des chemins de fer. Depuis le milieu du XXe siècle, le pétrole constitue la principale source d’énergie du mix américain : il a compté pour 36,9% de la consommation d’énergie primaire du pays en 2016. Précisons que les États-Unis ont commencé à importer du pétrole dès 1949 et que ces importations ont fortement augmenté au cours des décennies suivantes (de 10% de la consommation américaine en 1949 à 50% trente ans plus tard).

Evolution du mix énergétique américain
Aux États-Unis, les énergies fossiles figurent toutes les trois en tête des énergies les plus consommées depuis 1928. (©Connaissance des Énergies, d’après EIA)

Hors production électrique, la contribution du nucléaire et des énergies renouvelables reste relativement modeste malgré un rapide développement au cours des dernières décennies.

Les énergies fossiles omniprésentes depuis plus d'un siècle

Cela fait plus de 100 ans que les énergies fossiles comptent pour plus de 80% de la consommation américaine d’énergie primaire selon l’EIA (Energy Information Administration). La consommation de charbon a chuté de 38% depuis 2005 tandis que la demande de pétrole et de gaz naturel continue à augmenter, portée par le développement des hydrocarbures non conventionnels. La consommation de gaz naturel est désormais presque deux fois plus importante que celle de charbon alors qu’elle était quasiment équivalente en 2006.

En 2016, les énergies renouvelables ont compté pour 10,5% de la consommation d’énergie primaire des États-Unis. C’est leur plus forte contribution au mix énergétique du pays depuis les années 1930 (lorsque la consommation d’énergie globale était encore modérée et la contribution du bois importante).

L’énergie nucléaire, qui compte actuellement pour près d’un cinquième de la production américaine d’électricité, reste relativement stable. Pour rappel, les États-Unis disposent du plus grand parc nucléaire au monde avec 99 réacteurs « opérationnels » selon l’AIEA(1).

Mix énergétique américain depuis 1950
La consommation d’énergie américaine a presque triplé depuis 1950, sans que la répartition entre énergies fossiles, nucléaire et renouvelables soit sensiblement modifiée. (©Connaissance des Énergies, d’après EIA)

Selon les projections de l’EIA, la consommation américaine d’énergie pourrait augmenter de seulement 5% entre 2016 et 2040 (scénario de référence). Les États-Unis pourraient, avec la contribution croissante des hydrocarbures non conventionnels, intensifier leurs exportations d’énergie et accéder au statut d’exportateur net à l’horizon 2026 (le pays est importateur net depuis 1953).