Une première pour les énergies renouvelables dans le mix électrique américain...

parue le
Parc éolien Etats-Unis

Parc éolien de Macho Springs au Nouveau-Mexique. (©Vestas)

Aux États-Unis, les énergies renouvelables ont pour la première fois produit plus d’électricité que le charbon au mois d’avril 2019 selon les dernières données de l’EIA américaine(1). Explications.

68,5 TWh de production électrique d’origine renouvelable en avril 2019

Les différentes filières renouvelables ont produit près de 68,5 TWh aux États-Unis en avril 2019, soit environ 23,2% de la production américaine d’électricité ce mois-là selon l’EIA. Le parc éolien américain a en particulier produit 30,2 TWh durant cette période (un record mensuel pour la filière aux États-Unis), soit davantage que le parc hydroélectrique (25,4 TWh) et bien plus que l’ensemble des installations solaires (photovoltaïques et thermodynamiques ; 6,9 TWh). L’EIA rappelle que près de 15 GW de capacités éoliennes et solaires ont été mises en service aux États-Unis en 2018.

ENR mix électrique USA
La production solaire aux États-Unis avait atteint un record de 7,8 TWh en juin 2018. Une production mensuelle qui devrait être dépassée durant cet été selon l’EIA. (©Connaissance des Énergies, d’après EIA)

Dans le même temps, les centrales à charbon aux États-Unis ont produit 60,1 TWh au mois d’avril 2019, soit près de 18% de moins qu’un an plus tôt (73,4 TWh en avril 2018). Depuis début 2015, près de 47 GW de centrales alimentées par ce combustible ont été arrêtées, souligne l’EIA pour témoigner du déclin du charbon depuis le pic de production de la filière atteint il y a une décennie.

ENR et charbon USA
Au mois d’avril 2019, les énergies renouvelables ont compté pour 23,2% de la production électrique américaine, contre 20,4% pour le charbon (et 34,9% pour le gaz naturel). (©Connaissance des Énergies, d’après EIA)

Le gaz naturel, première source d’électricité aux États-Unis

Outre l’évolution « de long terme » du mix électrique américain (hausse de la production renouvelable et baisse de celle de charbon), la production d’avril 2019 est également impactée par des « facteurs saisonniers » :  la consommation électrique aux États-Unis est plus faible lors des mois du printemps et de l’automne en raison des températures « modérées » (qui n’entraînent donc pas des besoins massifs de chauffage ou d’air conditionné(2)). Les productions électriques des centrales à gaz, à charbon ou nucléaires atteignent généralement leurs points bas durant cette période durant laquelle les exploitants favorisent les phases de maintenance.

Selon les prévisions de l’EIA, le charbon devrait toutefois produire davantage d’électricité que les énergies renouvelables durant les prochains mois de 2019. Pour rappel, le gaz naturel est la première source d’électricité aux États-Unis depuis 2016, ce combustible ayant compté pour 35,1% du mix électrique américain en 2018 (contre 27,4% pour le charbon, 19,3% pour le nucléaire et 17% pour les énergies renouvelables). L'EIA estime que la production électrique d'origine renouvelable devrait dépasser dans le pays celle du parc nucléaire mais rester inférieure à celle des centrales à charbon en 2020.

Production américaine d'électricité
Le gaz naturel et le charbon ont compté à eux deux pour plus de 62% de la production américaine d’électricité en 2018. (©Connaissance des Énergies, d’après EIA)

Sources / Notes
  1. Electric Power Monthly with Data for April 2019, juin 2019.
  2. Selon l’EIA, 87% des ménages américains refroidissent leurs logements en été grâce à la climatisation (et donc au vecteur électrique) tandis que près de 35% d’entre eux ont recours à l'électricité pour se chauffer en hiver.