Newsletters des énergies

Gaz et huiles de schiste aux États-Unis : des réserves pour longtemps ?

Gaz et huiles de schiste aux États-Unis

Forage de gaz à Carthage au Texas (©Devon Energy)

La réponse à cette question est délicate et pour cause, les estimations varient d’une source à une autre aussi bien que la nature des ressources considérées.

Cet article restitue une sélection de données issues de deux institutions de référence : l’EIA américaine (USA Energy Information Administration) et l’AIE (International Energy Agency), à ne pas confondre.

Gaz de schiste

Selon l’EIA (étude 2013), les réserves techniquement récupérables de gaz de schiste aux États-Unis sont évaluées à près de 18 830 milliards de m3 en 2012 derrière la Chine, l’Argentine et l’Algérie. Elles ont par ailleurs été estimées à 24 000 milliards de m3 à fin 2011 par l’AIE (publication 2013).

En 2012, la production américaine de gaz de schiste a atteint un niveau record de 294 milliards de m3 selon l’EIA, soit environ 40% de la production annuelle de gaz du pays. Le pays disposerait donc, en théorie, de  64 à 81 ans de production assurée de gaz de schiste sur les bases actuelles.

Au-delà d’un calcul réducteur, rappelons que les gaz de réservoir compact et de houille jouent aussi un rôle important dans la production gazière américaine. Ils constituent, avec le gaz de schiste, les gaz dits « non conventionnels » dont les réserves consolidées sont estimées à 37 000 milliards de m3 selon l’AIE, soit 50 % des réserves de gaz naturel du pays.

Huiles de schiste et de réservoirs compacts

Selon l’EIA (étude 2013), les réserves techniquement récupérables d’huiles de schiste et de réservoir compact s’élèvent à 58 milliards de barils aux États-Unis, en 2e place derrière la Russie.

En 2012, la production d’huiles de schiste et de réservoirs compacts s’est élevée à 480 millions de barils selon l’EIA, soit près de 20% de la production pétrolière américaine. Sur les bases actuelles, le pays pourrait en théorie assurer une production durant 120 ans.

Ces données sont amenées à évoluer avec les techniques d’exploration et d’exploitation.