Global Renewables Outlook : scénarios de l’Irena d’ici 2050

  • Source : Irena

Dans la publication ci-après mise en ligne le 20 avril, l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena) présente différents scénarios d’évolution du mix énergétique mondial aux horizons 2030 et 2050.  Elle y fait en particulier la promotion d’un scénario « Transforming Energy » (TES) qui esquisse une transition énergétique reposant principalement sur les énergies renouvelables et visant à réduire les émissions mondiales de CO2 « d’au moins 70% » d’ici au milieu du XXIe siècle.

Ce scénario - présenté comme « une voie pour atteindre les objectifs climatiques internationaux tout en favorisant la stimulation de la croissance économique, la création de millions d'emplois et l'amélioration du bien-être de la population à l'horizon 2050 » - s’appuie sur 5 grands « piliers » : électrification (la part de l’électricité dans la consommation finale d’énergie passant de 20% aujourd’hui à 50% en 2050), flexibilité des systèmes électriques (pour intégrer une plus grande part de production « intermittente »), développement des sources renouvelables « conventionnelles » (comme l’hydroélectricité et les bioénergies) et de la production d'hydrogène « vert » (produit par électrolyse avec de l’électricité d’origine renouvelable), soutien aux innovations.

L’Irena estime que ce scénario « TES » nécessiterait au niveau mondial « des investissements énergétiques cumulés de 110 000 milliards de dollars d'ici 2050 » (dont 34% pour améliorer l’efficacité énergétique, 25% pour le développement des énergies renouvelables, 23% pour l’électrification et les infrastructures et 18% pour les énergies fossiles).

Dans le contexte actuel, « la dure tâche des gouvernements consiste à maîtriser l'urgence sanitaire tout en introduisant des mesures de relance et stimuli de grande envergure », prévient le directeur général de l’Irena, Francesco La Camera, témoignant d'une certaine inquiétude sur les orientations post-épidémie de Covid-19.

Scénario de l'Irena

Lire l'étude  :
Etude de l'Irena sur les énergies renouvelables

Sur le même sujet