Newsletters des énergies

Hydroliennes : l’appel à manifestations d’intérêt voit officiellement le jour

parue le
Hydroliennes DCNS

L'AMI sur les hydroliennes bénéficie de fonds dans le cadre du Programme des Investissements d'Avenir. (©DCNS)

Le président de la République a annoncé lundi à Cherbourg le lancement de l’appel à manifestations d’intérêt (AMI) pour la construction de fermes pilotes d’hydroliennes en Bretagne et en Normandie.

2 500 MWh par an par hydrolienne

En mars 2012, Éric Besson, ministre en charge de l’énergie de l’ancienne majorité, évoquait déjà la préparation d’un grand appel d’offres pour développer l’énergie hydrolienne. Ce coup de pouce à la filière a été officiellement lancé hier avec la publication au Journal officiel de l’AMI. La valorisation de l’énergie cinétique des courants marins en électricité suscite aujourd’hui un intérêt croissant et constitue « la formule la plus prometteuse » des énergies marines selon le chef de l’État.

L’AMI porte sur l’installation et le suivi d’un ensemble d’hydroliennes réparties au sein de 3 à 4 fermes pilotes. Celles-ci devront être localisées dans deux zones géographiques : au Raz Blanchard au large du Cotentin (Basse-Normandie) et au Fromveur au large du Finistère (Bretagne).

Chaque ferme pilote devra être composée de 4 à 10 hydroliennes. Ces dernières devront pouvoir générer une quantité minimale d’électricité brute de 2 500 MWh/an/machine, soit l’équivalent de 60% de la production moyenne d’une éolienne terrestre de 2 MW. La technologie d’hydrolienne choisie (à flux axial et axe horizontal, à flux transverse, etc.) devra être « suffisamment avancée en termes de démonstration en mer » avec au moins 6 mois préalables de tests. Notons que plusieurs expérimentations ont déjà lieu en France (mise à l’eau d’une hydrolienne géante par EDF, tests dans le port de Cherbourg par GDF Suez, etc.) et plus encore sur le site test de l’EMEC en Écosse.

Tarif d’achat et perspectives

L’AMI, publié par l’Ademe sur son site internet, sera clôturé le 25 avril 2014. Plusieurs acteurs engagés dans l’hydrolien ont déjà fait part de leur intérêt (Alstom/GDF Suez, DCNS/EDF, etc.). Il est envisagé de mettre en service les fermes pilotes désignées et de les raccorder au réseau électrique d’ici fin 2016.

Du point de vue financier, chaque projet de ferme sélectionné devrait recevoir une subvention de l’État de 30 millions d’euros. Le tarif d’achat de l’électricité produite par les hydroliennes avoisine actuellement 173 €/MWh selon le ministère en charge de l'énergie. Fixé par arrêté, le tarif d’achat pour les énergies marines est indexé sur une formule évoluant selon différents facteurs comme l’indice du coût horaire du travail.

Le potentiel français de production d’électricité à partir des hydroliennes est estimé par l’Ademe entre 5 et 14 TWh/an, soit jusqu’à 2,6% de la production annuelle française d’électricité à l’heure actuelle. Après les éoliennes en mer, les hydroliennes sont ainsi appelées à se développer au large des côtes françaises dans les années à venir. Il a par ailleurs été annoncé hier qu’un troisième appel d’offre sur l’éolien offshore devrait être lancé courant 2014.