Newsletters des énergies

« Le gaz est la 1re source de revenu de la Russie »

Gaz en Russie

Le budget fédéral de la Russie dépend pour plus de moitié des taxes liées à l’extraction et aux exportations de gaz et de pétrole. Ici, en Sibérie. (©Rosneft)

En 2013, la Russie compte pour 17,8% de la production mondiale de gaz naturel et 12,9% de la production mondiale de pétrole(1). Les réserves de gaz de ce pays sont plus importantes que ses réserves de pétrole. Toutefois, c’est bien le pétrole et non le gaz naturel qui rapporte le plus d’argent à la Russie par le biais de ses exportations.

Les ventes globales de pétrole rapportent à elles seules 283 milliards de dollars à la Russie en 2013, soit 54% de l’ensemble des recettes russes à l’export : 174 milliards de dollars sous forme de pétrole brut (33%) et 109 milliards de dollars sous forme de produits pétroliers tels que l’essence, le fioul ou le naphta (21%).

Les ventes de gaz naturel à l’export rapportent pour leur part 73 milliards de dollars à la Russie en 2013, soit 14% de ses recettes totales à l’export.

Cette idée reçue largement répandue en Europe est principalement due aux faits que :

  • l’essentiel du gaz naturel actuellement exporté par la Russie transite vers l’Europe tandis que les exportations de pétrole sont exportées vers des zones plus variées. Le transport du gaz sous forme de GNL permettra toutefois de s’affranchir de plus en plus des gazoducs existants ;
  • les crises successives en Ukraine ont mis en exergue les exportations russes de gaz et la dépendance partielle de l’Europe à cette source d’approvisionnement (31% du gaz européen vient de Russie).

En 2013, plus de 2/3 des recettes liées aux exportations de la Russie proviennent donc des ventes de pétrole et de gaz(2).

parue le
Sources / Notes
  1. Données du BP Statistical Review 2014
  2. Données du Service fédéral des douanes de Russie