L’Arabie saoudite est-elle le premier pays producteur de pétrole dans le monde ?

Production de pétrole de l'Arabie saoudite

Depuis 2011, la production de pétrole de l'Arabie saoudite a toujours été supérieure à 11 millions de barils par jour. (©photo)

Depuis 2014, l'Arabie saoudite n'est plus le premier producteur mondial de pétrole, les États-Unis la devançant grâce à leur production d'hydrocarbures non conventionnels (en 2009 et 2010, la Russie avait également occupé la place de premier producteur mondial de pétrole).

La production de pétrole (au sens large(1)) de l’Arabie saoudite a avoisiné 12,3 millions de barils par jour (Mb/j) en 2018 selon les dernières données de BP(2), soit environ 13% de la production mondiale cette année-là. Elle est seulement devancée au niveau mondial par celle des États-Unis (15,3 Mb/j en 2018, soit 16,2% de la production mondiale). La Russie complète le trio de tête des producteurs de pétrole avec 11,4 Mb/j produits en 2018.

L'Arabie saoudite a longtemps été qualifiée de « swing producer » dans le passé en raison de son potentiel de production plus important que les autres pays. Pour soutenir les cours du brut, le pays s'est toutefois fixé des plafonds de production dans le cadre de l'accord conclu au sein de «  l'OPEP+ ». Précisons que l'Arabie saoudite est de loin le premier exportateur de pétrole au monde.

Notons par ailleurs que les réserves prouvées de pétrole de l’Arabie saoudite (297,7 milliards de barils à fin 2018) sont jugées inférieures à celles du Venezuela (303,3 milliards de barils) bien qu'elles soient de meilleure qualité et plus faciles à extraire.